La suite après cette publicité

Ils cartonnent

Le Français du moment en Espagne, du moins si on parle des deux colosses du championnat, c’est Ousmane Dembélé. Après trois saisons où il n’a jamais réussi à enchaîner et à convaincre son monde, l’ailier virevoltant qui avait régalé Rennes puis la Ruhr commence enfin à en faire de même en terres catalanes. Surtout dans ce système en 3-5-2, où il évolue pratiquement en pointe de l’attaque, et où ses appels font très mal aux défenses adverses. Il arrivera en confiance qui plus est, avec ce but qui a donné la victoire aux siens face à Valladolid dans es derniers instants de la partie, et ses trois réalisations sur ses quatre derniers matchs toutes compétitions confondues. Le timing est idéal en plus, avec cette défense du Real Madrid décimée…

Quant à Karim Benzema, tout a déjà plus ou moins été dit. La référence offensive de l’équipe de Zinedine Zidane continue, week-end après week-end, de mener les attaques de son équipe. Le tout, avec une double casquette de playmaker et de buteur. Rien de vraiment nouveau en somme, puisqu’il se maintient à un niveau de performances plus que satisfaisant depuis des années déjà. Mais un autre ancien Lyonnais est lui de plus en plus acclamé du côté de la capitale espagnole. Ferland Mendy, qu’il soit utilisé en tant que latéral gauche ou en défenseur central gauche en fonction du système choisi par son coach, a franchi un cap. Plus qu’un joueur de couloir fiable, il est devenu un rouage assez important dans l’animation offensive, participant beaucoup à l’élaboration du jeu et affichant une relation de plus en plus fluide avec des joueurs comme Vinicius Junior sur le terrain.

C’est moyen

Pour d’autres, c’est un peu plus nuancé. C’est le cas d’Antoine Griezmann, qui affiche certes de belles statistiques (8 buts et 6 passes décisives en 27 rencontres de Liga), mais qui n’est pas forcément toujours à son aise dans le jeu. C’est bien mieux que la saison dernière par exemple, sans aucun doute, et on le sent un peu plus libéré et plus inspiré. Mais il y a bien trop de séquences où il est transparent et n’influe que trop peu dans le jeu barcelonais. Peut mieux faire, pourrait-on résumer, mais ce nouveau système en 3-5-2 semble mieux lui convenir que le 4-3-3 traditionnel. « J’ai plus d’espace, j’ai plus le ballon et je suis plus à l’aise », résumait-il après le large succès 6-1 face à la Real Sociedad. Peut mieux faire en résumé, mais l’ancien Colchonero reste sur une dynamique positive et la suite des évènements devrait être positive pour lui.

Quant à Raphaël Varane, qui ne sera pas sur la pelouse de l’Estadio Alfredo di Stefano samedi soir, c’est aussi mitigé. Certes, il reste à un bon niveau, et on ne peut pas dire qu’il réalise une mauvaise saison. En revanche, force est de constater qu’il est un peu en dessous de ses standards habituels en termes de jeu. Un peu moins serein, ce qui a occasionné quelques erreurs, que ce soit balle au pied ou au niveau de son positionnement. Ceci est relatif bien entendu, puisqu’il reste un défenseur de garanties, mais ses quelques sauts de concentration peuvent parfois coûter cher.

C’est difficile…

S’il y a un défenseur central qui est dans le mal, c’est Clément Lenglet. Lui aussi bénéficie de ce 3-5-2 dans la mesure où il est plus protégé, et a donc commencé à montrer un meilleur visage ces dernières semaines. Mais sa première partie de saison a été tout simplement cauchemardesque, avec des penaltys provoqués à la pelle pratiquement et de nombreuses erreurs qui ont coûté des points à son équipe. En Catalogne, certains vont même jusqu’à dire que sans l’ancien de l’AS Nancy Lorraine, le FC Barcelone serait premier actuellement. Un constat sévère, mais qui s’explique aussi par la surprise générale quant à son niveau particulièrement faible, lui qui était pourtant très fiable les saisons précédentes.

Quant à Samuel Umtiti, c’est toujours aussi compliqué, dans la mesure où il n’est plus vraiment dans les plans de Ronald Koeman et qu’un joueur comme Mingueza lui est même passé devant. Le joueur formé à l’Olympique Lyonnais n’a pas joué depuis un mois avec le Barça, et sa dernière titularisation remonte au 24 février dernier. Difficile de le juger dans ses conditions, même si, lorsqu’il a été sur le terrain, il n’a pas forcément été mauvais. Mais l’aventure catalane devrait bientôt se terminer pour lui…

Footmercato