Un Clasico qui valait de l’or. Dans le cadre de la 30ème journée de Liga, le Real Madrid recevait le FC Barcelone à l’Estadio Alfredo di Stefano. Un choc entre deux équipes en forme ces dernières semaines. Victorieux d’Eibar (2-0) le week-end dernier, les Merengues rêvaient de terrasser le Barça pour revenir à hauteur provisoirement de l’Atlético de Madrid en tête de la Liga. Côté Blaugranas, la victoire face à Valladolid (1-0) obtenue dans les ultimes secondes a totalement relancé ces derniers dans la course au titre. Pour cette confrontation, Zinedine Zidane alignait un 4-3-3 avec le trio Valverde, Benzema, Vinicius Junior en attaque. Ronald Koeman optait lui pour un 3-5-2 avec le duo Messi, Dembélé en pointe.

La suite après cette publicité

Sur sa première opportunité de la rencontre, le Real ouvrait le score. Sur la droite, Lucas Vazquez distillait un très bon centre dans la surface pour Benzema qui d’une talonnade astucieuse ouvrait le score (1-0, 14e). Juste avant la demi-heure de jeu, les Merengues réalisaient le break sur un coup-franc frappé par Kroos dévié par Dest (2-0, 28e). Le Real procédait en contres et Vinicius dans tous les bons coups partait dans le dos de la défense et servait Lucas Vazquez dont la frappe heurtait le poteau.

Le réveil trop tardif du Barça

Lucas Vazquez suivait bien mais butait sur Ter Stegen (34e). Juste avant la pause, Lionel Messi profitait d’un corner frappé par Dembélé pour se présenter seul devant Courtois, mais butait sur le portier belge (45e). Au retour des vestiaires, Ronald Koeman modifiait ses plans et lançait Antoine Griezmann à la place de Dest (46e). Le Barça montrait un autre visage et réduisait le score à l’heure de jeu. Sur la droite, Alba distillait un bon centre au point de penalty pour Mingueza dont la reprise du tibia trompait Courtois (2-1, 60e).

La rencontre s’emballait et Vinicius Junior voyait son centre dévié par Araujo mourir sur le poteau (61e). Les Blaugranas poussaient pour recoller au score mais la tête d’Ilaix Kourouma était bien captée par Courtois (74e). En fin de match, Jordi Alba profitait d’une approximation d’Odriozola pour se retrouver seul face à Courtois mais son ballon longeait la surface sans trouver preneur (84e). Dans les ultimes secondes, Ilaix Kourouma voyait sa volée heurter la transversale (90+4). Avec ce vingtième succès de la saison, le Real Madrid recollait provisoirement à l’Atlético de Madrid en tête de la Liga.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Kroos (8) : le milieu de terrain allemand nous a encore éclaboussé de toute sa classe ce soir. Buteur sur coup-franc à la 28e minute de jeu, malgré que son tir soit contré par Dembélé et Jordi Alba, le champion du Monde 2014 a été très porté vers l’offensif ce soir. Plusieurs tentatives vers le but du gardien barcelonais que ce soit de l’extérieur de la surface ou de la tête (68e) avec cette tentative aérienne loupée alors qu’il était seul dans la surface. Remplacé par Isco (71e).

Real Madrid

  • Courtois (8) : le portier belge a réalisé une très bonne première période ce soir. Le Barça cadre une fois dans les 45 premières minutes et l’ancien gardien de Chelsea était là pour s’imposer face à Messi en sortant rapidement dans ses pieds juste avant la pause (45e). En début de match il a également été vigilant en coupant le centre de Jordi Alba côté gauche et en empêchant un Blaugrana de reprendre la passe du latéral espagnol (10e). Attentif et concentré, il peut difficilement empêcher Minguenza de réduire le score (60e) tant il est seul et abandonné par la défense merengue.

  • Vazquez (non noté) : passeur décisif pour Benzema sur l’ouverture du score, le latéral droit espagnol a réalisé une superbe première période offensivement. Il aurait même pu inscrire un but à la 33e minute après le poteau de Valverde, mais sa tentative est sauvée de justesse par Ter Stegen. Il sort sur blessure peu avant la mi-temps. Remplacé par Odriozola (5,5) à la 43e minute, qui a été intéressant mais dans un registre différent. En seconde période, son équipe reste plus dans sa propre surface et doit jouer en contre. Défensivement propre (100% de réussite aux duels, 3/3) il a été moins en réussite avec ses centres (0/2).

  • Militao (6,5) : le défenseur brésilien s’installe ces derniers temps avec les absences de Sergio Ramos et de Varane plus récemment. Et ce soir il a montré de très belles choses aux côtés de Nacho. Que ce soit dans la lecture du jeu, dans les duels aériens et au sol, il a été impeccable et très propre. Critiqué depuis son arrivée au Real en 2019, il a montré ce soir qu’il pouvait être solide et satisfaisant lorsque Zinedine Zidane fait appel à lui.

  • Nacho (6) : lui s’est installé depuis plusieurs semaines dans cette charnière centrale et a encore été très bon, à l’image de ce qu’il fait depuis la blessure de Sergio Ramos. Pas toujours rassurant ces dernières années, il a prouvé le contraire ce soir malgré quelques erreurs d’inattentions et une certaine fragilité dans les duels quelques fois.

  • Mendy (5) : l’international français a vécu une soirée mitigée. Intéressant offensivement lorsqu’il fallait partir à l’abordage en contre ou pour ressortir la balle proprement avec sa vitesse et ses dribbles, il a eu du mal défensivement comme sur le but de Mingueza où il laisse filer le défenseur espagnol devant lui alors qu’il était à son marquage. En fin de match, son intervention limite sur Braithwaite aurait pu donner un penalty au Barça et changer la physionomie du match et la fin de saison du Real.

  • Casemiro (7) : la tour de contrôle madrilène a encore été ultra précieux à la récupération. Absolument impérial dans les duels (10 remportés sur 12 disputés en première période), il a éteint les contres attaques et les actions catalanes. Sa seconde période est très bonne, il continue d’être intéressant entre les lignes grâce à sa lecture du jeu malgré son exclusion en fin de match (90e) qui plombe sa prestation globale excellente dans tous les compartiments du jeu.

  • Modric (7,5) : l’autre prince de ce milieu de terrain c’est lui. À nouveau chef d’orchestre ce soir, il a été à l’initiative de nombreuses actions madrilènes de par la précision de ses passes vers l’avant et ses transversales millimétrées (100% de précision sur ses passes en profondeurs). Il est le madrilène qui a touché le plus de ballon dans le match avec 55 ballons touchés. Le Ballon d’Or Croate a absolument été partout sur le terrain et même défensivement en seconde période il était là pour aider ses coéquipiers.

  • Kroos (8) : le milieu de terrain allemand nous a encore éclaboussé de toute sa classe ce soir. Buteur sur coup-franc à la 28e minute de jeu, malgré que son tir soit contré par Dembélé et Jordi Alba, le champion du Monde 2014 a été très porté vers l’offensif ce soir. Plusieurs tentatives vers le but du gardien barcelonais que ce soit de l’extérieur de la surface ou de la tête (68e) avec cette tentative aérienne loupée alors qu’il était seul dans la surface. Remplacé par Isco (71e).

  • Valverde (7) : positionné sur le côté droit de l’attaque, l’Uruguayen s’est rapidement montré avec cette superbe percée à la 14e minute de jeu, qui précède l’ouverture du score de Benzema et qui permet à Lucas Vazquez d’avoir le côté droit pour lui tout seul et d’offrir un caviar à l’attaquant français. On le voit moins offensivement ensuite malgré qu’il soit toujours aussi agressif avec son pressing qui a gêné la défense catalane. Il doit sortir relativement tôt en seconde période. Remplacé par Asensio (61e).

  • Benzema (7,5) : l’avant-centre français n’était pas là pour blaguer ce soir. L’homme fort du Real Madrid cette saison démarrait le match de la meilleure des manières avant cette somptueuse Madjer à la conclusion d’une belle action pour débloquer le score (14e). Outre son but, il s’est procuré d’autres occasions mais il a manqué quelques ajustements pour qu’il puisse inscrire un deuxième but. Ses frappes ont ensuite été trop fortes et pas forcément cadrées (2 tirs non cadrés), et son positionnement trop bas pour recevoir des ballons dans la surface. Mais dans la générosité et dans le pressing, gros gros match de KB9. Remplacé par Mariano (71e).

  • Vinicius Jr (7) : auteur d’un superbe match face à Liverpool dans la semaine en Ligue des Champions, l’attaquant brésilien est resté dans la continuité de son dernier match. Ultra mobile sur son côté, il a donné le tournis plus d’une fois à Mingueza et à la défense du Barça sur son côté gauche. Outre ses qualités techniques et sa vitesse qu’on connaissait déjà, il a montré ce soir de la lucidité dans la surface à l’image de cette passe en retrait bien pensée pour Valverde à la 33e minute. En deuxième période il manque parfois de lucidité dans le dernier comme sur ce contre où il préfère donner un ballon poussif à Benzema plutôt que de tenter sa chance (65e). Remplacé par Marcelo (73e).

FC Barcelone

  • Ter Stegen (4) : le portier allemand ne peut rien sur l’astucieuse talonnade de Benzema sur l’ouverture du score (1-0, 14e). L’international allemand ne peut que constater les dégâts sur le coup-franc dévié de Kroos (2-0, 28e). Le gardien du Barça sauve les siens en intervenant bien sur une la tentative de Lucas Vazquez opportuniste (34e).

  • Mingueza (4) : dur sur l’homme, le jeune défenseur espagnol a été dépassé par la vitesse d’exécution de Vinicius Junior. Quasiment tout le temps pris dans son dos par les attaques éclaires du Real. Si défensivement il n’a pas été irréprochable, son but sur une reprise peu académique a le mérite de relancer son équipe (2-1, 60e). L’intéressé qui a joué plus haut dans le second acte, s’est exposé aux balles en profondeur dans son dos, malgré une bonne volonté évidente.

  • Araujo (3,5) : le défenseur central uruguayen aligné dans une défense à trois manque de vigilance au marquage de Benzema sur l’ouverture du score madrilène (1-0, 14e). Dépassé par la vitesse de Vinicius Junior, l’international uruguayen est averti à la 26e. Faute qui provoque le deuxième but du Real (28e). A manqué de tromper son propre gardien sur un centre de Vinicius (61e). Auteur d’une belle intervention sur une passe de Vinicius pour Benzema (65e). Remplacé à la 72e par Kourouma qui sur un centre de Messi voit sa tête bien captée par Courtois (74e). La nouvelle pépite catalane voit sa volée heurter la transversale dans les ultimes secondes (90+4).

  • Lenglet (3,5) : l’international français est trop attentiste sur la percée de Valverde qui décale Lucas Vazquez sur le but marqué par Benzema (1-0, 14e). Dans le dur comme l’ensemble de sa défense, l’ancien Sévillan a essayé de maintenir le bateau à flot sans grand succès dans le premier acte. Un peu moins sollicité dans le second acte, ce qui lui a permis de passer entre les gouttes. Une soirée à oublier cependant.

  • Dest (2,5) : le latéral droit américain a bien été muselé par Ferland Mendy notamment dans son couloir en première mi-temps. Le principal protagoniste dévie malencontreusement le coup-franc de Kroos sur le deuxième but madrilène (2-0, 28e). Remplacé à la 46e par Griezmann (3) qui a essayé d’apporter par sa mobilité mais s’est montré relativement discret ce soir.

  • Jordi Alba (4,5) : le latéral gauche espagnol se fait trop facilement déborder sur la percée de Valverde qui amène l’ouverture du score de Benzema (1-0, 14e). Offensivement, l’international ibérique a tenté d’apporter sa pierre à l’édifice dans le premier acte, sans grande réussite cependant. Il ne peut que dévier dans ses propres buts le coup-franc de Kroos dévié initialement par Dest (2-0, 28e). Beaucoup plus inspiré au retour des vestiaires, notamment dans ses initiatives offensives. Passeur décisif pour Mingueza (2-1, 60e).

  • De Jong (3) : le milieu néerlandais n’a pas pu faire profiter les siens de sa clairvoyance dans le premier acte. Etouffé par les fulgurances madrilènes, son impact dans l’entrejeu fut limité. Visiblement pas dans un grand soir, l’international néerlandais n’a absolument pas pesé sur les événements. Une soirée à oublier.

  • Busquets (3) : le milieu espagnol a essayé de compenser l’absence de Jordi Alba sur la montée de Lucas Vazquez qui amène l’ouverture du score madrilène. Malheureusement, l’intéressé laisse centrer trop facilement son adversaire (1-0, 14e). L’international ibérique a tendance à ralentir le jeu de son équipe. Remplacé à la 64e par Sergi Roberto qui n’a pas apporté grand chose ce soir.

  • Pedri (4) : la pépite espagnole s’est distinguée par sa disponibilité pour le porteur du ballon et sa discipline dans le replacement défensif. L’intéressé a essayé de combiner avec Messi et Dembélé, sans grand succès en début de match. Averti à la 22e. Généreux et impliqué, il a pris ses responsabilités dans le jeu. Remplacé à la 81e par Trincao

  • Messi (4) : la Pulga s’est mué en meneur de jeu dans le premier acte. Le capitaine du Barça a essayé d’organiser le jeu de son équipe en combinant avec Dembélé et Pedri notamment. Mais ses initiatives n’ont pas été récompensées. Juste avant la pause, l’international argentin bute sur Courtois (45e). Au four et au moulin, le numéro dix a tenté de percer le coffre fort madrilène en redescendant chercher les ballons. Son centre pour Ilaix Kourouma aurait pu être décisif (74e).

  • Dembélé (3,5) : l’ailier français a vite compris qu’il devait faire preuve de mobilité pour être trouvé par ses partenaires. Plutôt bien muselé par la défense madrilène, le champion du monde 2018 a dézoné mais ne s’est pas montré dangereux dans le premier acte. Auteur d’un corner rentrant qui s’écrase sur la transversale (44e). Sur le corner suivant, l’ancien joueur du BVB aurait pu être passeur décisif pour Messi (45e). Au retour des vestiaires, l’international tricolore s’est montré plus entreprenant avec sa percussion habituelle. Remplacé à la 80e par Braithwaite

Footmercato