Depuis le tirage au sort effectué le 30 novembre dernier à Budapest, l’équipe de France connaît deux des trois sélections qu’elle défiera en phase de poules du prochain l’Euro, décalé en 2021 en raison de l’épidémie de coronavirus. Elle sait déjà qu’elle commencera son tournoi contre l’Allemagne le mardi 15 juin à Munich et qu’elle défiera le Portugal le mercredi 23 juin. Reste une inconnue: quelle sera la quatrième équipe du groupe F, celui des Bleus? L’heureux élu sera soit la Hongrie, l’Islande, la Bulgarie, la Géorgie, la Biélorussie, la Macédoine du Nord ou le Kosovo.

Les Bleus peuvent soutenir la Roumanie

Ces sept nations font partie des seize équipes engagées dans des barrages, avec les demi-finales ce jeudi soir dans un match sec et les finales programmées le 12 novembre. Pour rappel, ces sélections, qui ne se sont pas parvenues à se qualifier via les qualifications traditionnelles, ont été réparties dans quatre voies: la voie A, la voie B, la voie C et la voie D. Elles correspondent aux quatre divisions de niveau décroissant (A à D) de la Ligue des nations. Les voies A et D sont celles qui intéressent les Bleus, qui auront surtout un œil sur le déplacement de la Roumanie en Islande (20h45).

Concrètement, si la Roumanie décroche le ticket alloué au vainqueur de la voie A, le groupe F de l’équipe de France à l’Euro sera complété par le vainqueur de la voie D, en théorie la plus faible sur le papier, avec des demi-finales Géorgie-Biélorussie et Macédoine du Nord-Kosovo. A l’inverse, si la victoire dans la voie A revient à l’une des trois autres sélections qui la composent (Islande, Bulgarie, Hongrie), c’est cette équipe-là qui gagnera le droit de défier la France, l’Allemagne et le Portugal. En cas de défaite de la Roumanie en Islande, les hommes de Didier Deschamps seront donc assurés de voir leur groupe rejoint par l’un des plus forts barragistes. La France, en plus de jouer l’Allemagne à Munich, affronterait un autre adversaire sur son sol si la Hongrie se qualifie, Budapest étant l’une des villes hôtes.

Attention à l’Islande

Rappelons par exemple que les Islandais avaient créé la surprise lors de l’Euro 2016 en sortant l’Angleterre et en se hissant jusqu’en quarts de finale avant d’être sortis par la France. Et en novembre dernier, il avait fallu un penalty d’Olivier Giroud pour que les champions du monde tricolores s’imposent à Reykjavík dans le cadre des qualifications à l’Euro (1-0). Méfiance, donc. De son côté, la Hongrie a récemment obtenu des résultats encourageants avec par exemple une victoire face au pays de Galles de Gareth Bale en juin 2019 (1-0) et un succès en Turquie (1-0) début septembre. La Bulgarie, largement dominée par l’Angleterre l’année dernière (défaites 4-0 et 6-0), fait pour le moment un peu moins peur sur le papier.

Les demi-finales prévues ce jeudi, disputées sur un match sec, permettront donc aux Bleus d’y voir un peu plus clair. En plus d’Islande-Roumanie, Bulgarie-Hongrie est au programme dans la voie A. Côté voie D, la Biélorussie se déplace en Géorgie et la Macédoine du Nord se frotte au Kosovo. Quid des autres voies, celles qui ne concernent pas les Bleus? Dans la voie B, Bosnie-Herzégovine-Irlande du Nord et Slovaquie-Irlande sont au menu. Dans la voie C, l’Ecosse accueille Israël et la Norvège du duo Erling Haaland-Martin Odegaard reçoit la Serbie.



Source de l’article, 2020-10-08 11:25:07

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link