Trois rencontres de la 20e journée de Ligue 1 ont déjà été reportées pour ce week-end, mais pas Bordeaux-OM malgré l’intense pression des dirigeants bordelais. Ces derniers paient la stricte application du protocole sanitaire.

L’annonce du report de Montpellier-Troyes ce vendredi matin a dû faire parcourir un vent de crispation supplémentaire dans les bureaux des Girondins de Bordeaux. La commission Covid a acté la décision comme elle l’avait déjà fait pour deux autres rencontres de la 20e journée de Ligue 1 prévue ce week-end: Lille-Lorient et Angers-Saint-Etienne (reprogrammé le 26 janvier). Un sort que les dirigeants bordelais appellent de leurs vœux depuis plusieurs jours.

Le club est touché par une grosse vague de contamination au Covid et estime ne pas pouvoir affronter l’OM, ce vendredi (21h) avec une invincibilité de 44 ans à domicile en jeu.

La commission dénombre seulement huit joueurs indisponibles

Il a bien effectué une demande de report mais celle-ci a été repoussée jeudi par la commission Covid de la FFF, selon l’application stricte du protocole sanitaire. Celui-ci précise qu’un match ne peut pas avoir lieu si une équipe n’a pas 20 joueurs disponibles (dont au moins un gardien) sur la liste de 30 communiqués à la Ligue en début de saison. Ce n’est plus le cas de Bordeaux qui a compté 21 cas positif ces trois dernières semaines.

Selon la commission, seulement huit joueurs bordelais de la liste sont indisponibles pour la rencontre. Insuffisant pour entraîner le report, à l’inverse des trois autres rencontres de cette 20e journée ayant obtenu une reprogrammation. La situation agace profondément le club qui a dénoncé un manque de respect par la voix de son directeur sportif, Admar Lopes, jeudi en conférence de presse. « Je suis en colère parce que depuis trois semaines, on a eu vingt-et-un joueurs positifs, s’est-il insurgé. Ce n’était déjà pas normal qu’on joue le match contre Brest. On n’a pas la préparation dont on aurait besoin pour un match de cette importance. Notre club n’est pas respecté. »

Le match peut être reporté jusqu’à vendredi 16h

Le protocole ne tenant pas compte de la période de sept jours de reprise individuelle après l’isolement, six joueurs autorisés à reprendre en début de semaine étaient encore positifs en raison de traces résiduelles dans l’organisme. D’autres étaient symptomatiques mais éligibles pour figurer sur la feuille de match contre l’OM, car ils n’étaient plus contagieux.

Bordeaux devrait être affaibli ce vendredi soir. Mais son adversaire aussi puisque plusieurs cadres étaient absents de l’entrainement jeudi, dont certains pour cause de Covid (le club n’a pas divulgué les noms). La situation n’est pas figée pour autant. Dans sa dernière version mise à jour cette semaine, le protocole indique que tout élément sanitaire nouveau sera pris en compte jusqu’à cinq heures du coup d’envoi. Concrètement, pour Bordeaux-OM, il faudra bien attendre jusqu’à 16h vendredi pour être sûr que le match ait bien lieu.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #pourquoi #trois #matchs #sont #reportés #mais #pas #BordeauxOM

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)