RMC Sport s’est procuré les évolutions du protocole sanitaire élaboré par la LFP. Le grand changement concerne l’obligation d’effectuer des tests deux jours avant un match alors que la durée d’isolement se calquera sur les mesures gouvernementales.

La Ligue de football professionnel (LFP) a établi un nouveau protocole sanitaire face à l’explosion des contaminations au Covid. RMC Sport se l’est procuré et vous détaille ses évolutions. Le grand changement concerne l’instauration de test à 48h de chaque match pour tout le groupe sportif élargi (joueurs et staff) quel que soit le statut vaccinal.

La durée d’isolement se calque sur les mesures gouvernementales et passe donc de dix à sept jours voire cinq en cas de test négatif. A partir du septième jour d’isolement, à condition qu’il n’y ait plus de symptômes, la reprise de l’entrainement se fait progressivement en marge du groupe, jusqu’à avoir un nouveau test négatif pour reprendre en condition normale avec le groupe.

La règle des 20 joueurs reste inchangée, toujours un doute sur Bordeaux-OM

La règle de disposer de 20 joueurs sur une liste de 30 pour jouer un match reste inchangée. Ce protocole sera officialisé et envoyé aux clubs ce mardi. Pour le Bordeaux-OM de vendredi il faut donc attendre le résultat des tests qui seront passés demain à 48h du match.

Les détails du nouveau protocole de la LFP

Protocole médical

– Obligation d’un TAG ou PCR à 48h du match pour l’ensemble du groupe sportif élargi
– Idem pour les officiels (arbitres/délégués)
– Réduction de la période d’isolement des joueurs positifs (en adéquation avec les annonces gouvernementales)
– Evolution des attestations de suivi médical

Organisation générale

Côté sportif

– Toute personne qui accède doit à la zone vestiaire doit pouvoir justifier d’un TAG ou PCR négatif de moins de 48h
– Les animations effectuées en présence d’acteurs du jeu sur l’aire de jeu ne sont plus autorisées
– Entrée séquencée des officiels et des équipes
– Deux zones d’échauffement distinctes pour les remplaçants des deux équipes
– Les photos d’équipe ne sont plus autorisées
– Les coups d’envoi fictifs ne sont plus autorisés
– Le GOAT doit être une personne du club, et se limite à déposer le ballon sur le socle

Côté médias

– Le principe de distanciation physique s’applique donc en tribune pour les personnes assises en tribune de presse
– Les interviews d’avant match doivent se dérouler à l’extérieur
– L’assistant réalisateur peut se rendre entre les deux bancs de touche seulement lorsque sa mission le nécessite
– Il est demandé aux photographes situés à proximité des poteaux de corner de rester à distance du tireur du coup de pied de coin
– Le caméraman présent en zone vestiaire doit pouvoir justifier d’un test TAG ou PCR négatif de moins de 48h
– Transfert des positions flash interview au même endroit que la zone mixte à l’aire libre, ou à défaut dans un espace extérieur
– Les espaces de travail médias et la salle de conférence de presse sont soumises à une jauge de 50% de leur capacité initiale
– Une distanciation physique d’1m ou d’un siège sur deux s’applique dans ces mêmes espaces
– Utilisation obligatoire des micro-perches
– Zone mixte à l’air libre retranscrite dans le protocole telle que décrétée mi-décembre
– Remise de trophée uniquement en dehors des zones techniques et bancs de touche, de préférence à proximité d’un poteau de corner

Accueil du public

– Jauge de 5000 spectateurs autorisés dans le stade
– Ne sont pas comptabilisés le personnel et les personnes accréditées dans le décompte des 5000 personnes autorisées
– Positionnement et stationnement debout interdit, y compris en tribunes debout (INS)
– Chaque personne doit avoir une place assise
– Chaque spectateur doit être séparé par 1 mètre de distanciation des autres spectateurs (selon les précisions apportées par le Ministère des Sports après questionnement).
– Le port du masque est désormais obligatoire dès l’âge de 6 ans
– Il convient d’anticiper que le passage du pass sanitaire au pass vaccinal (15 janvier 2022) puisse augmenter le nombre de litiges lors du contrôle du pass sanitaire
– Le passage à une jauge de 5000 spectateurs ne suspend pas l’application de l’article 511 des règlements de la LFP (si tel devait être le cas, cela devrait passer par une décision du CA de la LFP en ce sens comme cela a été le cas la saison passée)
– Les points de vente restauration / buvettes ne peuvent pas être ouverts (consommation interdite de boisson et nourriture dans les ERP)
– Les loges privatives ne peuvent pas être ouvertes
– Les salons collectifs ne peuvent pas être ouverts, cependant 2 exceptions existent (selon les précisions apportées par le Ministère des Sports après questionnement, nous sommes toujours en discussion sur ce point suite à la publication du protocole HCR qui semble être moins restrictif) :
– Si l’espace dans l’enceinte est classé de type « N », le club, grâce au décret 2021-1957 du 31 décembre 2021, a la possibilité de mettre en place une prestation de restauration assise dans cet espace dans le strict respect du protocole HCR en vigueur
– Le club peut se rapprocher de son autorité préfectorale pour obtenir une dérogation pour l’organisation d’une prestation de restauration assise dans un espace hospitalité dès lors que le club est en mesure d’assurer que celle-ci sera délivrée dans le strict respect du protocole HCR en vigueur.

Loïc Briley et Arthur Perrot



Source link
rmcsport.bfmtv.com #tests #moins #disolement

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)