La présence de spectateurs dans les stades à l’Euro 2021 a entrainé 9 402 cas de Covid-19, révèle une étude britannique, qui estime que le tournoi a créé un « risque important pour la santé publique ».

Placé de bout en bout sous le signe de la menace sanitaire, l’Euro 2021 aura finalement bien fait des dégâts. Au total, 9402 cas de coronavirus en lien avec la compétition ont été recensés, a révélé une étude, menée par Public Health England et le département de la culture britannique. 3036 personnes ont révélé d’elles-mêmes qu’elles avaient des symptômes du Covid moins de 48h après la fin du match auquel elles avaient assisté. Les scientifiques à son origine estiment que le tournoi a créé « un risque important pour la santé publique ».

L’étude relève notamment que l’Euro a été bien plus pourvoyeur du virus que toutes les autres manifestations sportives d’Angleterre. Sur les 49 jours que la compétition a duré, si l’on prend toutes les contaminations liées aux évènements sportifs, musicaux ou culturels, 85% sont directement liées aux matchs, dont une grande partie à la demi-finale et à la finale, tenues à Wembley.

Bien moins de contaminations à Wimbledon

L’étude a pu être menée parce que la compétition était un évènement test outre-Manche, tout comme la finale de Wimbledon, qui s’est avérée beaucoup moins contagieuse. La docteure Jenifer Smith, auteur du rapport final, a reconnu que le nombre de cas recensés après l’Euro n’était pas forcément indicatif du nombre de cas que l’on obtiendrait à chaque compétition en public. Mais le relâchement sur l’application des consignes sanitaires, notamment lors de la finale Italie-Angleterre qui avait donné lieu à de nombreux débordements, a joué un rôle dans l’aggravation du cluster.

En comparaison, la totalité du tournoi de Wimbledon, qui a vu circuler 300 000 spectateurs, n’a généré que 881 cas. « Les équipes de chercheurs présentes aux deux évènements ont pu rapporter des différences frappantes dans les comportements des foules et des spectateurs », peut-on lire dans le rapport. « L’Euro 2020 était une occasion unique et il est peu probable que nous voyons un impact aussi important d’un évènement sur des cas de coronavirus dans le futur, a conclu Smith. Cependant, les données montrent à quel point le virus se transmet facilement en cas de proche contact et cela devrait être un avertissement pour nous tous. »

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #cas #Covid #liés #compétition #daprès #une #étude #britannique

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)