La suite après cette publicité

Le football est un sport trop facile pour le Bayern Munich et le Paris Saint-Germain est déjà prévenu. Cette saison, les Bavarois ont décidé de se mettre quelques bâtons dans les roues pour voir s’ils pouvaient renverser des montagnes. Depuis le début de la saison en Bundesliga, ils ont été menés à de nombreuses reprises. Et ils ont quasiment eu tout le temps la réussite de retourner la situation, en témoigne le match contre le Borussia Dortmund il y a peu (ils étaient menés 0-2 avant de l’emporter 4-2).

Mais, ce samedi après-midi, ils ont tenté autre chose. Voir ce qu’ils pouvaient faire s’ils étaient réduits à dix rapidement. Alors, dès la 13e minute de jeu, alors que le score était de 0-0 contre le VfB Stuttgart, Alphonso Davies se faisait exclure. Résultat des courses ? Une victoire quatre buts à zéro avec la totalité des réalisations inscrites en première période. Une facilité déconcertante et une saison absolument folle des joueurs d’Hansi Flick.

Lewandowski en mission

Mais dans ce petit monde, il y a un joueur qui a faim. Si le Ballon d’Or avait été décerné la saison dernière, il aurait probablement été pour Robert Lewandowski (32 ans). Mais cette saison, on a l’impression qu’il fait encore mieux. La semaine passée, contre le Werder Brême, il avait dû attendre la 67e minute pour marquer en ayant tout essayé et en ayant touché tous les montants. Cette fois, en moins de 30 minutes, il a inscrit un magnifique triplé.

Cela fait donc 35 buts pour lui en Bundesliga. Plus que cinq et il égalera le record qu’il guette, celui de Gerd Müller (40 buts en 1971/72). Pour cela, il reste quand même huit rencontres à jouer et vu que l’international polonais ne fait pas dans le détail ces derniers temps, on peut imaginer qu’il égalera au moins le record de son illustre prédécesseur sous la tunique bavaroise. Avec un Lewandowski en mission, le Bayern ne craint pas grand-chose…

Footmercato