Après avoir égalisé sur penalty dans le temps additionnel face à Reims ce mercredi (1-1), le meneur de jeu de l’OM Dimitri Payet a célébré son but en enfilant un bonnet de Noël, comme il l’avait fait il y a deux ans.

Celui qui a l’habitude de distribuer les cadeaux toute l’année a offert un petit lot de consolation à son public ce mercredi soir. En marquant son sixième but de la saison face à Reims (1-1), Dimitri Payet a évité sur le fil une quatrième défaite de la saison à l’OM. Un penalty ligitieux et vivement critiqué par les Rémois.

Une célébration similaire en 2019

S’il n’a pas empêché Nice de prendre la deuxième place aux Olympiens, ce but est venu soulager toute une équipe, à l’image de la célébration de son capitaine, deux jours avant Noël. Le numéro 10 marseillais est allé couvrir sa tête d’un bonnet de Noël, l’espace de quelques secondes, qu’un complice lui a tendu derrière le but rémois. Avant de rapidement reprendre sa place pour les dernières secondes de jeu.

Une image qui n’est pas sans rappeler celle du 21 décembre 2019. Pour le dernier match de l’année au Vélodrome, déjà, Dimitri Payet avait marqué en fin de match pour boucler un récital, avant d’enfiler un bonnet rouge de père Noël face à Nîmes (3-1).

« À partir du moment où je suis efficace, c’est l’essentiel »

À l’issue de la rencontre, après avoir critiqué la communication de l’arbitre, l’international français a rappelé son objectif personnel de la saison: atteindre 100 buts et 100 passes décisives cette saison en Ligue 1. « Je serais le premier à le réaliser. Ce n’est pas anodin, confie-t-il en zone mixte. Après je n’ai pas marqué pendant quatres matchs, j’ai été passeur. Ça ne me dérange pas non plus, à partir du moment où je suis efficace, c’est l’essentiel ». Payet s’est montré très décisif en cette première partie de saison, avec déjà 6 buts et 6 passes décisives au compteur.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Payet #ressort #célébration #père #Noël

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)