Le PSG s’est incliné face au Stade Rennais, ce dimanche, lors de la 28e journée de Ligue 1 (0-2). Diminués et maladroits, les Parisiens ont été punis par des Rennais entreprenants. Ils conservent leur place de leader mais sans certitude pour la suite.

Bruno Genesio est l’entraîneur qui a le plus gagné face au PSG depuis l’arrivée des propriétaires qataris en 2011 (six succès). Un statut que le coach de 56 ans a conforté lors de la victoire du Stade Rennais au Parc des Princes, ce dimanche, lors de la 28e journée de Ligue 1 (0-2). Au terme d’un match solide et courageux, le club breton a encore fait chuter celui de la capitale. Comme au Roazhon Park mi-janvier (1-0). Comme souvent ces dernières saisons. Avec une défense renforcée et Benjamin Bourigeaud omniprésent dans l’entrejeu, Rennes a parfaitement annihilé les timides intentions des champions de France. En comptant également sur un excellent Steve Mandanda dans les buts. Le gardien de 37 ans a sorti plusieurs arrêts de grande classe, devant Kylian Mbappé, Leo Messi ou Marco Verratti.

De quoi réduire au silence un PSG à nouveau très décevant, sans plan de jeu ni esprit de révolte. Contraint de composer avec une défense décimée (Marquinhos, Sergio Ramos, Presnel Kimpembe, Nordi Mukiele et Achraf Hakimi étaient forfaits), Christophe Galtier n’a pas su trouver les solutions pour dynamiser son équipe, plombée par la faiblesse de son milieu de terrain. Hormis les fulgurances de Mbappé (promu capitaine) et Messi, Paris n’a rien proposé d’intéressant dans son jardin. Assise en tribune présidentielle, Kim Kardashian a tout de même pu observer le Virage Auteuil donner de la voix jusqu’au coup de sifflet final…

Paris, leader fébrile et perméable

Insuffisant pour empêcher les Rennais de s’imposer grâce à un joli enchaînement de Karl-Toko Ekambi (45e) et un but d’Arnaud Kalimuendo, qui n’a pas célébré face à son club formateur (48e). Ce succès permet au club d’Ille-et-Vilaine de reprendre la 5e place et de rester à la lutte pour une qualification européenne.

Le PSG reste leader, avec 9 points d’avance sur Lens et 10 points sur l’OM (qui se déplacera à Reims dans la soirée). Mais les Rouge et Bleu confirment leur fébrilité avec cette septième défaite en deux mois et demi (toutes compétitions confondues). Leur onzième titre n’est pas encore dans la poche. Il faudra relever la tête dans deux semaines face à l’OL, à nouveau au Parc des Princes (le 2 avril). Rennes recevra Lens, dans un choc décisif en haut de tableau.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Paris #chute #encore #déjà #une #septième #défaite

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)