Alors que Noël Le Graët – qui fait l’objet d’une enquête à la FFF pour « harcèlement moral » et « harcèlement sexuel » – a dénoncé ce mardi les « nombreuses interférences et pressions politiques » de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra a rapidement réagi. En faisant une fois de plus comprendre son mécontentement.

Sa réponse ne s’est pas fait attendre. Alors que Noël Le Graët – qui fait l’objet d’une enquête à la FFF pour « harcèlement moral » et « harcèlement sexuel » – a dénoncé ce mardi, via un communiqué de ses avocats, les « nombreuses interférences et pressions politiques de la part de Madame la Ministre des Sports » Amélie Oudéa-Castéra, cette dernière a réagi en début de soirée. Sans mâcher ses mots, et sans cacher son mécontentement.

« J’ai appris par voie de presse aujourd’hui l’ouverture de cette enquête, explique-t-elle dans une déclaration dont RMC Sport a pris connaissance. Il appartient désormais à la justice de faire son travail et de décider des suites à donner. Je n’ai ni reçu, ni commenté, ni qualifié les éléments qui lui ont été transmis en toute indépendance par l’IGESR et dont le parquet a jugé qu’il devait se saisir. Et il ne m’appartient pas plus de commenter cette décision judiciaire. Chacun son rôle, ses responsabilités, c’est un principe auquel je suis très attachée. »

>>> Les dernières infos sur l’affaire Le Graët

« Je ne me laisserai pas mettre en cause »

Oudéa-Castéra, désormais en conflit ouvert avec le président (en retrait) de la Fédération française de football, durcit ensuite le ton.

« Les déclarations que j’ai faites la semaine dernière concernaient la faillite établie de Noël le Graët dans sa fonction de représentation de la Fédération, je les assume et les maintiens, poursuit-elle. La mission d’inspection conduite par l’IGESR poursuit ses travaux sur les champs qui demeurent de sa compétence, de façon là aussi indépendante, avec méthode, et les finalisera dans les délais annoncés, dans le respect du contradictoire et des droits des parties, comme c’est le cas depuis le début de cet audit. »

Et de conclure sèchement: « Noël le Graët est un justiciable comme un autre. Il est libre d’organiser sa défense comme il le souhaite, mais ses tentatives de diversion ne duperont personne. Je ne me laisserai pas mettre en cause. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #OudéaCastéra #répond #aux #attaques #Graët

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)