Avec l’achat pour 55 millions d’euros de Ferran Torres et les rumeurs autour d’une arrivée l’été prochain d’Erling Haaland, le FC Barcelone est très actif sur le marché des transferts malgré son énorme dette. De quoi agacer le coach de Valence, José Bordalas, qui a critiqué les méthodes des Catalans.

Les ambitions élevées du FC Barcelone ne font pas que des heureux. En payant 55 millions d’euros à Manchester City pour l’achat de Ferran Torres, les Catalans ont tapé vite et fort sur le mercato hivernal. Vu les nombreuses rumeurs les associant à Alvaro Morata et Erling Haaland, le club présidé par Joan Laporta n’a pas l’air de vouloir s’arrêter en si bon chemin.

Autant de noms qui laissent perplexe l’entraîneur de Valence, José Bordalas, qui devant la presse a critiqué l’activité des Barcelonais sur le marché des transferts: « Le FC Barcelone a une dette de 300 millions et a signé Ferran Torres. J’ai lu que c’était 55 millions. Et ils vont signer Morata. Et le président annonce plus de signatures, même Haaland. Où est le fair-play financier? »

En raison d’une trop grosse masse salariale, les dirigeants ne peuvent toujours pas enregistrer l’attaquant espagnol. Dani Alves, arrivé libre, a en revanche été inscrit ce mercredi.

« Les miracles dans le football, il y en a très peu »

Le coach de l’actuel neuvième au classement a aussi envoyé une nouvelle pique au Barça, en mentionnant leur parcours chaotique en Ligue des champions, où ils ont été éliminés dès la phase de poules: « Barcelone a signé Xavi et a vu qu’ils sont incapables de se battre pour la Ligue des champions et d’être parmi les meilleurs. Les miracles dans le football, il y en a peu. »

Pas sûr que ces déclarations incitent les Catalans à ralentir leur projet de redevenir, le plus vite possible, un club capable de lutter pour la victoire en Coupe d’Europe. Cette semaine, Joan Laporta avait même annoncé le retour de son club au premier plan: « Tout le monde peut se préparer car nous sommes de retour. Nous sommes de retour avec la volonté de bien faire (…) Une preuve est la signature de Ferran Torres qui a montré sa volonté de venir au Barça. »





Source link
rmcsport.bfmtv.com #Où #est #fairplay #financier #lentraîneur #Valence #taille #recrutement #Barça

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)