La Premier League a procédé à quelques changements de son règlement afin de faciliter l’utilisation du VAR et ne pas nuire au rythme des matchs. RMC Sport vous présente ces innovations qui pourraient bouleverser le déroulé de la saison.

Et vous, vous êtes plutôt pour ou anti? Non, promis, il n’est pas question d’un énième débat sur le pass sanitaire ou la vaccination contre le Covid-19. Le sujet porte sur un autre problématique qui risque encore de longtemps faire parler dans le football: l’assistance vidéo à l’arbitrage.

Introduite petit à petit dans les grands championnats européens, le VAR suscite toujours autant la controverse et notamment en Angleterre, où la Premier League a décidé de modifier ses règles pour assouplir son utilisation. RMC Sport vous explique ce qui change cette saison avec la vidéo.

>> La Premier League est à suivre en direct sur RMC Sport

Les hors-jeux, prime (un peu plus) à l’attaque

Avec 32 buts refusés la saison dernière pour des hors-jeux repérés par le VAR, la Premier League a souhaité changer les choses. En donnant l’avantage aux attaquants, grâce à l’introduction d’une marge d’erreur, 19 réalisations supplémentaires auraient été acceptées en 2020-2021.

Le révélateur mis en place en Premier League – une ligne tracée par la vidéo permettant de vérifier l’alignement du défenseur et du buteur – a gagné en épaisseur. Si l’attaquant et le défenseur se trouvent sur la même ligne, l’arbitre validera le but. Cette petite largesse offerte par le règlement, n’a toutefois pas permis à Mohamed Salah de marquer lors du succès de Liverpool contre Burnley (2-0) ce samedi.

Les mains offensives restent dans le flou

La saison passée, toutes les mains offensives ont donné lieu à un coup de sifflet. Mais de nombreuses critiques ont reproché à la Premier League son intransigeance. Désormais, les arbitres du VAR ne siffleront plus les mains d’un attaquant lorsque le geste est naturel. En clair, un bras totalement collé au corps sur une situation offensives n’entraînera pas une annulation du but.

Dès lors que le geste du bras ou de la main agrandit clairement la surface du corps, les officiels continueront de siffler. Autre motif d’annulation après une main offensive: si le buteur est directement l’auteur de la main, même totalement involontaire, alors le but sera refusé.

La Premier League définit la position naturelle du bras

Autre sujet de tensions entre les pros et les anti-VAR: les mains défensives et les situations de penalties. La Premier League ne souhaite plus sanctionner automatiquement les défenseurs, y compris quand leur bras est décollé. L’important pour l’arbitre, concernera un positionnement « naturel » du bras au moment du contact avec le ballon.

Un défenseur en train de sauter, et donc de prendre une impulsion avec les bras décollés, ne sera plus sanctionné. Pas de changement, en revanche, pour les joueurs qui lèveront les bras en l’air pour défendre. Reste maintenant à savoir comment les arbitres appliqueront ce nouveau règlement. Pas sûr toutefois que ces aménagements apaisent les débats entre partisans et opposants du VAR.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #vous #explique #tous #les #changements #VAR #cette #saison

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)