Lequel est le meilleur ? Cette question s’affiche dans nombre de médias sportifs depuis les démonstrations de Kylian Mbappé et Erling Braut Haaland en Ligue des Champions cette semaine. Le Norvégien a répondu d’un doublé contre Séville au triplé du Français face au Barça, et cela a suffi à enflammer la planète football. Au-delà de leur efficacité actuelle, leur talent et leur marge de progression, les deux joueurs se rejoignent également sur l’incertitude entourant leur avenir. Le PSG attend la réponse de Mbappé quant à une future prolongation de contrat. Et pour Haaland ?

La suite après cette publicité

Le Borussia Dortmund tremble clairement. Le club allemand n’aime pas ne pas maîtriser le cours des événements. Au début du mois de janvier, le directeur général du club, Hans-Joachim Watzke, expliquait : « je ne pense pas que cela arrivera (qu’il mette la pression pour partir, ndlr). Erling et son conseiller Mino Raiola savent ce qu’ils ont chez nous. Je ne peux que lui conseiller de faire comme Robert Lewandowski. À l’époque, il se donnait le temps de devenir un joueur de classe mondiale absolu à Dortmund. Vous ne pourrez pas faire cela en un an. »

Une clause qui dépasse les 100 M€

La nouvelle démonstration européenne de mercredi met pourtant la pression sur la direction du club de la Ruhr. Car il est en difficulté en Bundesliga (seulement 6e du classement) et est loin d’avoir sécurisé une place en Ligue des Champions pour la saison prochaine. Compétition à laquelle Haaland veut prendre part chaque saison comme il l’avait lui-même expliqué. Obsédé par la C1 (il met la fameuse musique dans sa voiture avant d’arriver au centre d’entraînement), où il affiche des statistiques phénoménales, il ne veut pas en perdre une miette.

Le Borussia a un plan clair : le garder au moins jusqu’en 2022, date à laquelle le joueur de 20 ans disposera d’une clause libératoire. Elle était annoncée depuis des mois aux alentours de 75 M€ mais voilà que Bild assure aujourd’hui qu’elle dépasse en réalité les 100 M€. Pour les dirigeants de Dortmund, il faut absolument tenir jusqu’en 2022, pour bénéficier un an de plus des services du Norvégien et pour garantir une belle somme à la vente.

Footmercato