Il n’y a pas que pour les grandes stars du football professionnel que Nike, adidas ou Puma bataillent pour enrôler les meilleurs joueurs ! Ces dernières années, ces équipementiers n’hésitent plus à enrôler des joueurs de plus en plus tôt. Après Shane Kluivert, qui s’est engagé avec Nike à 9 ans et Michal Zuk, qui s’est aussi engagé à 9 ans mais avec adidas, voici désormais Kauan Basile, qui signe un record de précocité en s’engageant avec Nike à 8 ans.

La suite après cette publicité

Les équipementiers l’ont bien compris, il n’y a plus de limite et pour sécuriser un grand talent, il faut se lever tôt et aller les chercher très jeunes. Nike bat le record de la plus jeune signature de l’histoire du football jusque là détenu par le jeune joueur du FC Barcelone Michal Zuk et Shane Kluivert âgés de 9 ans au moment de leurs signatures.

Le jeune brésilien évolue actuellement dans l’équipe de futsal de Santos, club où le Roi Pelé et Neymar ont été formés. Kuan Basile et son équipe dominent actuellement le championnat de futsal brésilien et le jeune numéro 10 a déjà remporté le prix de meilleur joueur du championnat. De quoi faire déjà tourner les têtes des équipementiers qui voient en lui un futur grand.

Il faut dire que le fils de l’ancien joueur des Corinthians, Andrezinho, est carrément surnommé le « nouveau Neymar » dans son pays. Il suit donc les traces de la star du PSG et de Rodrygo Goes, qui avaient signé chez Nike à 13 et 11 ans, avec un contrat de 3 ans assorti de deux années supplémentaires en option.

En étant à la recherche du prochain Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi, les équipementiers n’hésitent donc plus à sortir le chéquier pour des enfants, qui sont pistés dès les plus jeunes catégories par leurs équipes de recruteurs. On peut questionner l’éthique de cette tendance, qui met des enfants sur un piédestal avant même d’avoir prouver quoi que ce soit. En cas de blessure ou de « flop » durant leur formation ou leur début en pro, les familles de ces joueurs pourront se consoler avec une contre-partie financière à court terme mais qu’en est-il de la santé mentale des joueurs en question à plus long terme ? Seront-ils accompagnés en cas d’échec ?


Il n’y a qu’à voir le cas Hachim Mastour, qui vient de marquer son premier but en professionnel en Série C à Capri à 22 ans, après avoir été vendu comme un « crack » en raison de ses exploits avec les équipes jeunes de l’AC Milan. Star des réseaux sociaux, et notamment de Youtube, à 14 ans, l’Italo-Marocain a rapidement été convoité par tous les plus grands équipementiers avant de finalement s’engager avec Nike et Red Bull, où il a pu côtoyer Neymar lors d’un spot publicitaire. Ce qui montre bien les bons comme les mauvais côtés de ces signatures précoces et de ce statut particulier à un si jeune âge.

Le jeune Kauan Basile est-il bien un digne héritier de Neymar ou va-t-il se brûler les ailes comme Hachim Mastour ? Impossible de se prononcer maintenant même si Nike a clairement parié sur une belle carrière pour le gaucher brésilien. Les représentants de la marque américaine auront-ils bien eu le nez fin ? La réponse dans une dizaine d’années…



Footmercato

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link