Neuf des clubs à l’origine du projet de Super League ont été réintégrés à l’Association Européenne des Clubs, qu’ils avaient quitté de manière subite en avril.

Le projet semble plus enterré que jamais. Il y a quatre mois, 12 clubs, parmi les plus importants de la scène européenne, fondaient la Super League, une compétition fermée entre géants du football, et quittaient officiellement l’Association Européenne des Clubs (AEC ou ECA en anglais). Après la colère des supporters et la gronde des instances, le projet était finalement mort dans l’œuf au bout de trois jours. Ce lundi, neuf des « fondateurs » ont finalement réintégré l’AEC, ce qu’a officialisé l’Association dans un communiqué.

« Un épisode regrettable et tourmenté »

« Après avoir reçu des demandes pour annuler leurs précédentes demandes de démission, le comité directeur de l’ECA a accepté que les clubs suivants conservent leur adhésion à l’ECA pour le cycle 2019-2023 : l’AC Milan, Arsenal, Chelsea, l’Atlético, l’Inter Milan, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham », peut-on lire dans le texte. Seuls les trois clubs « frondeurs », n’ayant pas officiellement abandonné le projet de Super League (le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus de Turin) ne figurent pas dans cette liste.

La décision aurait été prise après « un processus exhaustif de réengagement des clubs et une réévaluation de l’ECA ». « Le comité a pris en considération que les clubs considéraient que le projet de Super League n’étaient pas dans l’intérêt du monde du football et qu’ils ont publiquement communiqué sur leurs décision d’abandonner complètement le projet », s’est justifiée l’Association. « Cette décision du conseil d’administration de l’ECA marque la fin d’un épisode regrettable et tourmenté pour le football européen et s’aligne sur la volonté incessante de l’ECA de renforcer l’unité du football européen. »

Les « frondeurs » toujours en conflit avec l’UEFA

Chargée de protéger et promouvoir le football des clubs en Europe, l’ECA existe depuis 2008 et a pris de l’importance ces dernières années. Actuellement, elle est dirigée par Nasser al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain : c’est lui qui a été élu à sa tête, le 21 avril dernier, à la suite du départ soudain d’Andrea Agnelli, son très décrié homologue de la Juventus.

La Juventus, le Real et le Barça restent en conflit avec l’UEFA (organisatrice de la C1). Après avoir engagé une procédure disciplinaire à leur encontre fin mai en vue de prononcer des sanctions envers ces trois promoteurs du projet, l’UEFA a suspendu sa démarche « jusqu’à nouvel ordre », alors que le Barça, le Real et la Juve ont porté le dossier devant la justice.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Neuf #frondeurs #Super #League #réintègrent #lAssociation #Européenne #des #Clubs

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)