Onze clubs de Ligue 2 ont adressé un courrier à la LFP pour dénoncer le club de Nancy selon le site Ma Ligue 2. Interdit de recruter des joueurs à titre onéreux, le club lorrain est accusé de se servir de l’équipe belge d’Ostende pour acheter des joueurs et se les faire prêter, détournant ainsi le règlement.

Le grogne monte en Ligue 2 après seulement deux journées disputées cette saison. Bon dernier avec deux défaites en autant de matchs, Nancy cristallise les tensions en-dehors du terrain. Selon les informations du site spécialisé Ma Ligue 2, onze clubs de deuxième division auraient adressé un courrier commun à la LFP pour se plaindre du club lorrain. Selon ces équipes, l’ASNL exploite une faille du règlement pour contourner une sanction infligée par la DNCG.

“Le club de l’AS Nancy–Lorraine, institution historique et respectable du football français, est depuis le début de l’année doté d’une nouvelle gouvernance, ont écrit les dirigeants en colère dans leur lettre adressée à l’instance. Ils contournent allègrement les modalités de recrutement qui lui ont été imposées par la DNCG, à la suite de l’examen de sa situation financière. »

Nancy se renforcerait grâce à Ostende

Au terme d’une saison 2020-2021 où les clubs de L2 ont fait face à de grosses difficultés financière, notamment avec les huis clos engendrés par la crise sanitaire du Covid-19, Nancy a été interdit de recruter des joueurs à titre onéreux et a vu sa masse salariale encadrée l’ASNL a même failli être sanctionné plus durement mais a fini par sauvé sa tête grâce à la vente de Mickaël Biron à Ostende. Problème, le club belge est affilié à la formation lorraine et a ensuite prêté l’attaquant martiniquais à Nancy pour deux ans.

« Par l’intermédiaire du club belge d’Ostende, contrôlé par les mêmes actionnaires, l’ASNL ne respecte aucunement les contraintes imposées aux autres clubs de L2, ont encore lâché les dirigeants d’aurtes clubs de L2 dans leur courrier à la LFP. Compte tenu de cette concurrence déloyale et de l’iniquité flagrante qui en découle au sein du championnat de Ligue 2. »

Passe encore le sauvetage du club grâce à la vente de Mickaël Biron. Sauf que depuis, Nancy a multiplié les transactions avec Ostende, dont le président-exécutif n’est autre que Gauthier Ganaye… également président de Nancy. Interdit de payer pour acheter des joueurs, l’ASNL a le droit d’accueillir des recrues via des prêts.

Courtisé par les Lorrains, l’attaquant de Châteauroux Andrew Jung a finalement été transféré à Ostende contre un peu moins d’un millions d’euros… avant d’être prêté jusqu’en 2023 à Nancy. Idem pour Mamadou Thiam ou Thomas Basila (arrivé libre de Nantes), sous contrat avec la formation belge mais prêté en L2.

Un procédé légal mais peu éthique

La méthode employée par Nancy n’a rien d’illégal, au niveau du règlement, mais les clubs signataires du courrier envoyé à la LFP y voit une manière détournée pour frauder. Les onze clubs réclament des mesures pour changer les choses et prévoient de déposer une réserve au moment d’affronter l’ASNL en championnat. Selon le site Ma Ligue 2, d’autres équipes pourraient rejoindre la fronde contre les Lorrains.

« Au Président de la LFP de réunir le plus rapidement possible le Conseil d’Administration pour proposer toute disposition assurant un fonctionnement loyal et équitable du Championnat de Ligue 2, ont poursuivi les clubs contestataires dans leur lettre. Y compris en prenant contact avec l’Association European Leagues, qui regroupe les ligues professionnelles européennes. […] Au Président de la FFF de saisir au plus vite le Conseil National de l’Éthique dans cette affaire qui porte atteinte à la régularité de la compétition. »

>> Retrouvez les plus belles affiches de L2 via l’offre RMC Sport-beIN Sports



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Nancy #accusé #concurrence #déloyale #par #onze #clubs

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)