Au lendemain de la rencontre entre Montpellier et Nantes (0-3, 19e journée de Ligue 1), le club héraultais a condamné ce lundi les propos homophobes tenus par ses supporters dans certaines banderoles. Le MHSC menace par ailleurs de porter plainte.

Le MHSC n’a pas voulu laisser passer ça. Au lendemain de la rencontre de Ligue 1 entre Montpellier et Nantes (0-3, 19e journée de Ligue 1), émaillée par plusieurs incidents, le club héraultais a publié un communiqué dans lequel il « condamne avec la plus grande fermeté les propos homophobes tenus dans certaines banderoles ».

« Si des banderoles ‘pour exprimer le mécontentement des supporters’ avaient été autorisées dans un contexte sportif compliqué, en aucun cas ce genre de propos ne peut être toléré, précise le club héraultais dans son communiqué. Des investigations sont en cours et des plaintes seront déposées le cas échéant.’

Les banderoles déployées par les ultras de Montpellier en début de match face à Nantes
Les banderoles déployées par les ultras de Montpellier en début de match face à Nantes © RMC Sport

La ministre des Sports a réclamé des sanctions

Un peu plus tôt, la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, avait condamné des « actes homophobes » et réclamé des sanctions. « Leurs auteurs doivent être identifiés, sanctionnés et tenus durablement à l’écart des stades », a lancé la ministre sur Twitter.

Alors que Montpellier vit une saison difficile en termes de jeu et de résultats, les ultras du MHSC ont vivement exprimé leur mécontentement ce dimanche face à Nantes. D’abord avec une « grève » et des banderoles insultantes. Puis avec des pétards et des fumigènes, ce qui a provoqué une interruption de la rencontre.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Montpellier #condamne #les #banderoles #homophobes #ses #supporters

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)