Monaco a officialisé ce lundi l’arrivée sur son banc de Philippe Clement. Les dirigeants de l’ASM ont choisi le coach belge de 47 ans pour prendre la succession de Niko Kovac. Avec l’objectif d’aller chercher le podium en fin de saison en Ligue 1 et de réussir le meilleur parcours possible en Ligue Europa.

C’était attendu, c’est désormais officiel. Philippe Clement succède à Niko Kovac, tout juste limogé, sur le banc de l’AS Monaco. L’ancien entraîneur du Club Bruges a signé pour deux ans et demi avec le club de la Principauté, soit jusqu’en juin 2024. Le Belge de 47 ans était déjà présent dimanche au stade Robert-Diochon de Rouen pour assister, auprès du vice-président Oleg Petrov et du directeur sportif Paul Mitchell, à la victoire 3-1 en 16e de finale contre Quevilly-Rouen (L2) .

Son arrivée dépendait des derniers détails du licenciement de Niko Kovac. C’est donc à Philippe Clement que les dirigeants de l’ASM font confiance pour aller chercher le podium en fin de saison en Ligue 1 et réussir le meilleur parcours possible en Ligue Europa.

« Nous sommes heureux de l’arrivée de Philippe Clement à l’AS Monaco, commente Petrov. Sa capacité démontrée à tirer le meilleur de groupes jeunes et talentueux tout en atteignant des objectifs toujours plus élevés au cours de sa carrière en font la personne idoine pour poursuivre de façon logique, et avec une ambition intacte, le chapitre que nous avons ouvert en début de saison dernière visant à ramener durablement l’AS Monaco dans l’élite du football français et sur la scène européenne. »

Un technicien salué

En charge des jeunes à Bruges, puis intégré au staff de l’équipe première, il a attendu 2017 pour devenir numéro 1 à Waasland-Beveren, où il n’est resté que quelques mois. Car ses débuts réussis lui ont vite permis de passer un cap en rejoignant Genk, habitué à lutter pour les premières places.

En 2018-2019, sa carrière a vraiment décollé avec un titre de champion de Belgique décroché devant Bruges, le club qu’il a rejoint dans la foulée et avec qui il a remporté le championnat les deux saisons suivantes, en étant à chaque fois élu entraîneur de l’année.

Trois fois champion de Belgique

Une réussite qui lui avait offert en juin dernier un CDI, contrat extrêmement rare dans le monde du football, où les entraîneurs ne signent généralement pas pour plus de quatre saisons. Il faut dire que le football produit par son équipe a suffisamment séduit les dirigeants du Club Bruges. Un style de jeu qui correspond à ce que recherchait le directeur sportif de l’AS Monaco Paul Mitchell, à savoir de l’agressivité, un pressing haut et une animation offensive soignée. Le Club Bruges avait d’ailleurs tenu tête au PSG en Ligue des champions, lors de la première journée et malgré le trio Neymar-Mbappé-Messi (1-1).

L’arrivée de ce jeune entraîneur en Ligue 1 signe aussi la fin de l’ère Niko Kovac, à la tête de 74 matchs sur le banc de l’AS Monaco, pour 43 victoires, 15 nuls et 16 défaites. Comme expliqué par RMC Sport, Kovac s’était éloigné ces derniers mois de certains membres importants du vestiaire monégasque, comme Wissam Ben Yedder. La faute à des choix et un management pas toujours compris par ses hommes. L’AS Monaco est actuellement 6e de Ligue 1 et qualifié en huitièmes de Ligue Europa.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Monaco #officialise #larrivée #Clement #pour #remplacer #Kovac

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)