Les joueurs de l’AS Monaco ont dénoncé des insultes et cris racistes venus des tribunes du stade du Sparta Prague, à l’occasion du match aller du troisième tour de qualification de Ligue des champions. L’incident s’est produit après l’ouverture du score monégasque, en première période.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident de ce type se produit dans ce stade de la capitale tchèque. Le match remporté 2-0 par l’AS Monaco contre le Sparta Prague (troisième tour préliminaire aller de Ligue des champions) a été brièvement interrompu en première période, ce mardi, car les joueurs du club de la Principauté ont dénoncé des insultes et des cris racistes dans les tribunes.

Cela est survenu à la 38e minute, à la suite du but d’Aurélien Tchouaméni, qui a ouvert le score pour les Monégasques. Juste après leur courte célébration, les joueurs de Niko Kovac ont signalé les faits à Michael Oliver, l’arbitre anglais de la rencontre, et au délégué.

« Nous sommes tristes et déçus »

La procédure UEFA a été mise en place: des messages sonores et sur écrans ont été diffusés dans l’enceinte pour demander de stopper tout acte de racisme. Le règlement prévoit que la rencontre doit être arrêtée temporairement en cas de récidive, puis définitivement si les agissements discriminatoires se poursuivent.

« Nous avons gagné, mais l’essentiel pour moi est ce qu’il s’est passé après notre premier but », a réagi Niko Kovac après la rencontre, dans une déclaration rapportée par le média local Blesk. « Nous sommes tous tristes et déçus que cela se produise encore au XXIe siècle sur des terrains de football. J’aimerais vraiment que cela cesse, car nous sommes tous égaux. Le football devrait être un pont. Nous sommes fiers des joueurs. Ils ont réagi de la bonne manière. Certains étaient très en colère », a ajouté l’entraîneur croate, précisant que les actes racistes ne provenaient pas de l’ensemble des spectateurs.

Dans les colonnes de L’Équipe, Florent Poulolo, défenseur français noir d’Olomouc, expliquait avoir été victime de cris racistes dans cette Generali Arena de Prague il y a dix jours. Cette semaine en conférence de presse, le directeur de la communication du club avait appelé les supporteurs à « éviter tous les cris négatifs qui ne profitent pas à l’image du club et en même temps le club est très sévèrement sanctionné par l’UEFA ».

JA avec Clément Brossard



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Monaco #dénonce #des #cris #racistes #Prague

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)