Alors qu’il avait disputé l’intégralité de la Supercoupe d’Europe dans les buts des Blues, Edouard Mendy a été remplacé par Kepa Arrizabalaga pour la séance de tirs au but entre Chelsea et Villarreal. Après la rencontre, le portier sénégalais se disait prêt à céder sa place, soulignant « un travail d’équipe.

C’est un remplacement qui en a fait parler plus d’un. Et au lendemain de la victoire de Chelsea lors de la Supercoupe d’Europe face à Villarreal (1-1, 6 tab à 5), on ne peut que souligner la vista du manager des Blues, Thomas Tuchel.

Alors que la prolongation touchait à son terme, le technicien allemand a pris le pari de changer de portier pour disputer la séance de tirs au but. Titulaire durant l’intégralité de la partie, Edouard Mendy se voyait donc contraint de céder sa place à Kepa Arrizabalaga – celui-là même qui refusait de lâcher la sienne à Willy Caballero pour la séance de tirs au but de Chelsea contre Manchester City en finale de League Cup, en 2019.

« C’est un scénario auquel j’étais prêt »

Le dernier tir, arrêté par Kepa sur une frappe de Raul Albiol, donnait la victoire au club londonien. Un dénouement heureux pour les Blues. Même le portier sénégalais, passé par Rennes, semblait d’ailleurs s’en accommoder largement au coup de sifflet final. « On a un groupe, on est une équipe », expliquait-il au micro de Canal +. « Chacun joue sa partition. Moi, j’ai fait ma partition dans le match. C’est prévu depuis l’année dernière que selon les événements et les circonstances, s’il y avait une séance de tirs au but, Kepa était susceptible de rentrer, comme Willy Caballero l’année dernière. C’est un scénario auquel j’étais prêt. Kepa a apporté sa contribution à l’équipe pour la victoire, c’est vraiment un travail d’équipe. On est restés soudés, les entrées nous ont fait du bien. »

Il faut dire que Mendy n’a pas vraiment de quoi s’inquiéter pour son statut. Numéro un dans les buts des Blues pour sa première saison en Premier League, le gardien de 29 ans s’est imposé tout de suite comme le titulaire indiscutable, y compris lors de la campagne victorieuse en Ligue des champions, reléguant l’Espagnol Kepa – en dépit d’un transfert faramineux évalué à 80 millions d’euros à l’été 2019, en provenance de l’Athletic Bilbao – aux simples accessits. Comme cette séance de tirs au but lors de la Supercoupe d’Europe. Un joli lot de consolation, certes, mais qui ne devrait pas forcément lui ramener plus de temps de jeu (14 matchs la saison dernière dont 7 en championnat).



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Mendy #était #prêt #céder #place #Kepa #pour #les #tirs

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)