La suite après cette publicité

C’est le moment ou jamais pour le Paris Saint-Germain pour évacuer une bonne fois pour toutes les souvenirs de la remontada de 2017. Les conditions ont bien changé, et le match retour aura lieu au Parc des Princes demain soir. Une qualification face à cet adversaire qui lui a fait tant de mal par le passé solderait enfin les comptes. Loin de la fébrilité qui accompagnait parfois le discours des entraîneurs parisiens, Mauricio Pochettino s’est présenté en conférence de presse avec un discours bien clair.

Il a commencé par balayer d’un revers de main les allusions à la fameuse remontada. « Pour nous, le passé remonte au 3 janvier dernier, quand nous avons rejoint le club. La seule expérience, ce sont nos matches disputés. Il n’y aucun conditionnement, je n’ai aucune émotions vis-à-vis des histoires du passé. C’est un match que devons gagner pour atteindre le tour suivant. Ce sera notre approche dès la première minute », a-t-il prévenu.

Le discours serein de Pochettino

Comment le PSG abordera-t-il cette rencontre après le 4-1 de l’aller ? Faut-il défendre son avantage ou jouer avec une approche offensive classique pour un match à domicile ? « La manière dont nous allons commencer le match est importante. Cela s’applique aux deux équipes. Il y a de grands joueurs et un grand entraîneur au Barça. Nous avons un respect maximum pour nos rivaux », a poursuivi Pochettino, qui n’a, une nouvelle fois, commis aucune erreur de communication. Il sera dur pour les Blaugranas de trouver une source de motivation dans les paroles de l’entraîneur argentin.

« Nous devons être consistants pendant 90 minutes. En foot, le plus important est d’être concentré. Nous allons débuter comme s’il y avait 0-0 et nous voulons gagner pour nous qualifier », a-t-il assuré. « Je suis en poste depuis deux mois. Le plus important est d’être optimiste, que les joueurs soient d’accord et de prendre les meilleures décisions pour les joueurs et le club. » Optimiste, serein et consensuel, Pochettino n’a pas tremblé face aux questions de nos confrères espagnols. Il suffit que les joueurs du PSG agissent de la même manière demain soir.

Footmercato