Le PSG et sa nouvelle recrue Lionel Messi vont se frotter au puissant Manchester City dirigé par Pep Guardiola en phase de groupes de la Ligue des champions. Le club de la capitale a aussi hérité du RB Leipzig et du Club Bruges dans la poule A, lors du tirage au sort réalisé jeudi à Istanbul.

Manchester City, pour un potentiel duel Messi-Ronaldo

Champion d’Angleterre en titre, Manchester City a bien failli remporter la Ligue des champions la saison passée (défaite 1-0 en finale contre Chelsea). Alors le club a frappé un grand coup sur le marché des transferts, en recrutant le milieu offensif Jack Grealish pour 117,5 millions d’euros (en attendant Cristiano Ronaldo, pour des retrouvailles face à Lionel Messi?).

L’arrivée de Grealish n’a cependant pas empêché Pep Guardiola et ses joueurs de chuter contre Tottenham (1-0) dès la première journée de la nouvelle saison de Premier League. Mais c’était sans doute un accident et les conséquences d’une préparation physique pas encore terminée. Car la semaine suivante, les Skyblues ont infligé un cinglant 5-0 à Norwich, qui n’a pu tenter qu’un seul tir.

Propriété de l’Abu Dhabi United Group (Émirats Arabes Unis), Manchester City a éliminé le Paris Saint-Germain en demi-finales de la précédente édition de la C1. À l’aller, au Parc des Princes, Kevin De Bruyne et Riyad Mahrez avaient renversé les Parisiens en quelques minutes (2-1). Au retour, l’ailier algérien avait offert la victoire aux siens avec un doublé (2-0).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder les meilleures affiches de la Ligue des champions

RB Leipzig, vice-champion d’Allemagne

À 13 points du Bayern Munich, le RB Leipzig a conclu la précédente édition de la Bundesliga à la deuxième place du classement. Le club, détenu par le groupe Red Bull, a égalé le meilleur résultat de son histoire. Afin de poursuivre sur sa lancée, le club a notamment investi sur le mercato sur un attaquant à 28 buts dans le championnat allemand (André Silva). Mais il a perdu deux valeures sûres en défense: les Français Dayot Upamecano (Bayern Munich) et Ibrahima Konaté (Liverpool). L’entraîneur Julian Nagelsmann, considéré comme un futur grand, est également parti (Bayern). Il a été remplacé par Jesse Marsch, ancien adjoint de Leipzig allé prendre de l’expérience au Red Bull Salzbourg, la filiale autrichienne.

Entre le PSG et Leipzig, c’est une histoire qui n’en finit plus depuis la demi-finale unique de la Ligue des champions 2020. À Lisbonne, lors du Final 8 en pleine pandémie, Paris s’était qualifié pour la première finale de son histoire en s’imposant 3-0. Mais quelques mois plus tard, le club allemand a pris sa revanche lors de la phase de poules (2-1). Avant que le PSG, malmené sur son propre terrain avec seulement 38% de possession, ne s’impose au retour 1-0. Thomas Tuchel était encore l’entraîneur de cette équipe parisienne.

Club Bruges, champion de Belgique

Le Club Bruges s’est offert en mai dernier son 17e titre de champion de Belgique, le deuxième de suite. L’attaquant anglais Ike Ugbo a largement contribué à ce succès avec 16 buts en championnat. Sauf qu’il évolue désormais à Genk. Le prometteur défenseur ivoirien Odilon Kossounou a aussi fait ses valises, pour le Bayer Leverkusen qui a lâché 23 millions d’euros. Mais Noa Lang (14 buts), Ruud Vormer (9 passes décisives) et Hans Vanaken (7 passes décisives) sont toujours dans l’effectif. Celui-ci compte aussi l’ancien défenseur niçois Stanley Nsoki, formé au PSG.

Cet adversaire est un excellent souvenir pour le Paris Saint-Germain. Une double confrontation avait eu lieu à l’automne 2019, déjà en phase de groupes. À l’aller, à Bruges, Kylian Mbappé était sorti du banc pour planter un triplé (victoire 5-0). Le retour avait été bien plus serré, mais Mauro Icardi avait inscrit l’unique but de la rencontre (succès 1-0).



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Manchester #City #Leipzig #Bruges #les #adversaires #PSG #loupe

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)