Selon le média catalan Sport, Luis Enrique serait désormais en pole pour devenir le prochain sélectionneur du Brésil. Le technicien a été évincé du banc de l’Espagne après la dernière Coupe du monde.

Le football brésilien se prépare peut-être à une révolution. Pour la première fois depuis l’Argentin Filpo Nunez en 1965, la Seleçao pourrait être entraînée par un étranger. Le président de la Confédération brésilienne (CBF), Enaldo Rodrigues, va s’activer pour trouver le successeur de Tite, qui a quitté son poste après l’élimination en quarts de finale de la dernière Coupe du monde contre la Croatie. Et il souhaiterait frapper fort en enrôlant une figure du football européen.

Guardiola était l’option numéro 1, Zidane évoqué

Selon Sport, l’Espagnol Luis Enrique serait désormais en pole position pour le poste. Ce dernier est libre depuis la fin de son aventure avec l’Espagne suite à la sortie dès les 8es de finale de la Coupe du monde face au Maroc (0-0, 3 tab 0). La première option de Rodrigues, élu en mars 2022, a toujours été Pep Guardiola mais le Catalan est lié avec Manchester City jusqu’en 2025.

Il aurait alors établi une deuxième liste comportant trois noms: Luis Enrique, José Mourinho et Carlo Ancelotti, les deux derniers étant aussi sous contrat respectivement avec l’AS Rome et le Real Madrid. En plus d’être libre, Luis Enrique serait très apprécié pour sa faculté à lancer des jeunes et son concept très offensif du jeu. Il aurait un temps d’avance sur Fernando Diniz entraîneur de Fluminense qui aurait, lui, la préférence des poids lourds du vestiaire. Abel Ferreira est aussi apprécié des joueurs.

Le nom de Zinedine Zidane a aussi été murmuré du côté du Brésil. Et c’est d’ailleurs cette rumeur qui a provoqué la retentissante crise de gouvernance à la tête du football français ces derniers jours. Invité de Bartoli Time sur RMC, Noël Le Graët, président de la FFF, s’était lâché sur une question au sujet d’un potentiel départ de Zizou sur le banc de la Seleçao. « Zidane au Brésil? Je n’en ai rien à secouer, il peut aller où il veut! Il peut aller où il veut, dans un club… sélection, j’y crois à peine en ce qui le concerne. »

Accablé par les critiques et ses nombreux autres dérapages passés, Le Graët s’est mis en retrait de ses fonctions à la Fédé, mercredi. Il pourrait les quitter définitivement si les conclusions de l’audit mené sur le pilotage de la FFF lui étaient défavorables.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Luis #Enrique #serait #pole #pour #devenir #sélectionneur #une #porte #ferme #pour #Zidane

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)