Auditionnée par les sénateurs ce mardi matin, l’UEFA n’a pas repris à son compte les chiffres controversés avancés par le gouvernement mais a tout de même compté une présence anormale de plusieurs milliers de faux billets le jour de la finale de la Ligue des champions, le 28 mai dernier.

Devant les sénateurs qui l’auditionnaient pour tenter de comprendre la gestion chaotique des événements survenus le 28 mai dernier, en marge de la finale de la Ligue des champions, Martin Kallen, directeur général de l’UEFA Events SA, a évoqué des causes multiples pouvant expliquer le désordre. « Grève des transports, mauvaises réactions des stadiers, des forces de l’ordre, il y a eu des délinquants (autour du stade), un flux extrêmement grand devant le stade sans billet ou avec des faux billets », a-t-il énuméré.

>> Chaos au Stade de France: les infos en direct

Sur ce dernier point, l’UEFA n’accrédite pas la thèse controversée du gouvernement. « 30.000 à 40.000 supporters anglais se sont retrouvés au Stade de France, soit sans billet soit avec des billets falsifiés », estime le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin depuis le début de cette affaire. Darmanin, auditionné par les sénateurs dans le cadre de la commission des lois et de la culture, a maintenu sa version, très critiquée par les supporters et leurs représentants, lesquels seront entendus à leur tour ce mardi à 16h30.

« Combien ? On ne peut pas le dire précisémenté »

Si la version d’une « fraude massive industrielle et organisée de faux billets » ne tombe pas complètement à l’eau puisque, selon l’UEFA, « plusieurs milliers de faux billets » ont bien circulé autour de l’enceinte, les chiffres annoncés par les autorités sont à relativiser. « On a eu autour de 2.600 billets apportés au tourniquets qui étaient faux », a dit Martin Kallen. « Mais beaucoup de faux billets ne sont jamais arrivés aux tourniquets (…) Combien ? on ne sait pas, on ne pouvait pas vraiment vérifier. On ne croit pas que c’était le chiffre mentionné après les premiers jours en France, soit plus ou moins 30.000 à 40.000 », a-t-il asséné, tout en évoquant « plusieurs milliers de billets qui étaient faux ».

L’UEFA assure, en revanche, que la plupart des supporters de Liverpool arrivés à bord des cas mis à leur disposition, sur les 50.000 supporters annoncés en région parisienne par les Reds, « ne disposaient pas de billet pour le match ». Certains ont d’ailleurs erré au moins un temps parmi les 26.000 personnes qui se trouvaient encore aux abords du stade au coup d’envoi de la finale, fait valoir l’UEFA. Où sont-ils passés ensuite ? D’après l’UEFA, 30.000 personnes auraient pris les transports vers Paris à la mi-temps du match.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lUEFA #livre #chiffre #pour #les #faux #billets #détectés #stade

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)