Le club a bien l’intention de “dénoncer et poursuivre toutes les infractions dont elle peut avoir été victime, pour participer à la manifestation de la vérité et pour faire valoir ses droits”. L’Olympique de Marseille a annoncé ce vendredi son intention de se constituer partie civile dans le cadre de l’information judiciaire qui a été ouverte après le démantèlement d’un réseau soupçonné d’extorsion de fonds en lien avec le monde du football et des établissements de nuit. Une affaire qui a conduit au placement en garde à vue de José Anigo, ancien directeur sportif de l’OM.

“L’Olympique de Marseille portera plainte pour toutes infractions dont il aura été victime, et entend rappeler qu’il ne laissera impunie aucune pratique suspecte ou douteuse, commise à son insu et à son préjudice, ainsi que le club l’a fait depuis quatre ans”, peut-on également lire dans le communiqué du club, soucieux de mener une “politique de fermeté”.

Il est ainsi précisé qu’un avocat a aussi été saisi pour “prendre toutes mesures nécessaires, y compris judiciaires, de nature à obtenir immédiatement la réparation de l’entier préjudice qu’il subit”.

>> Abonnez-vous à l’offre groupée RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

Outre la présence du nom de José Anigo dans ce dossier, l’OM a également réagi car des informations de presse ont fait état d’un possible lien avec l’argent généré par le départ d’Isaac Lihadji, parti cet été de son club formateur vers le LOSC.

22 personnes placées en garde à vue

Le 1er octobre, le parquet de Marseille a fait savoir qu’une année d’enquête avait permis à la brigade de répression du banditisme et la division économique et financière de la police judiciaire de mettre aux activités d’une “équipe de malfaiteurs” qui appartenait au “banditisme marseillais”. Outre “l’extorsion en bande organisée”, ce réseau est soupçonné de “blanchiment en bande organisée, d’abus de biens sociaux et d’association de malfaiteurs”. Environ 410.000 euros ont été saisis lors des perquisitions ainsi qu’un système de comptabilité occulte, des véhicules, une montre et un fusil de chasse.

Parmi les 22 personnes placées en garde à vue dans cette affaire – dont des figures du banditisme marseillais – 17 seront présentées dans les jours à venir à un magistrat, selon le parquet. La procureure  de Marseille a refusé de donner une quelconque précision sur l’identité de ces 17 personnes.

Actuellement chargé du recrutement international au club anglais de Nottingham Forest, José Anigo “conteste fermement avoir participé à quelque infraction que ce soit”, a indiqué à l’AFP son avocat Me Emmanuel Molina. “Il entend répondre avec sérénité aux questions des enquêteurs sur des sujets qui sont à la périphérie d’une procédure qui ne le concerne pas directement”, a ajouté le représentant de l’ancien dirigeant marseillais, licencié par l’OM en 2016.



Source de l’article, 2020-10-02 05:44:12

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link