L’OM s’est imposé sans trembler face à l’US Chauvigny (National 3), ce dimanche, en 16es de finale de la Coupe de France (3-0). Sérieux et impliqués, les Marseillais ont fait le boulot lors de ce match délocalisé à Limoges.

L’histoire récente a sans doute pesé dans les têtes. Après avoir été éliminé six fois par des équipes de division inférieure depuis 2008, l’OM s’est appliqué à éviter un flop supplémentaire en Coupe de France. Un an après avoir été sortis par Canet-en-Roussillon, les Marseillais se sont montrés impériaux contre l’US Chauvigny, ce dimanche, en 16es de finale. Face aux pensionnaires de National 3, les joueurs de Jorge Sampaoli ont étalé leur supériorité sur la pelouse du Parc des Sports de Beaublanc. Avec une équipe très compétitive et Steve Mandanda dans les buts, les Phocéens se sont facilement imposés dans cette rencontre délocalisée à Limoges (0-3).

Poussés par leurs 600 supporters massés dans le parcage visiteurs, les partenaires de Dimitri Payet l’ont emporté au terme d’une prestation sérieuse et aboutie. En mettant du rythme dès les premiers instants, les troisièmes de Ligue 1 ont étouffé leurs hôtes amateurs. Jusqu’à les épuiser, assez rapidement. En reprenant un centre de Luan Peres, Arkadiusz Milik s’est chargé d’ouvrir le score d’une reprise de volée acrobatique (30e). Son quatrième but dans la compétition. Cengiz Ünder a doublé la mise en profitant d’un bon centre en retrait de Gerson, mis sur orbite par William Saliba (41e). Amine Harit a alourdi l’addition, bien aidé par les mains fébriles du portier adverse (80e).

80% de possession pour l’OM

De quoi éteindre les espoirs des coéquipiers d’Amine Ramdane, auteur de quelques gestes techniques intéressants en première période. Avec 80% de possession de balle et 24 tirs tentés, les Marseillais auraient pu gagner encore plus largement. Mais ils ont preuve d’une certaine maladresse dans les derniers gestes (8 tentatives cadrées). En face, Chauvigny, qui avait sorti le Havre (Ligue 2) au 8e tour, n’a pas eu une seule grosse occasion à exploiter.

« Parfois, on a l’impression que c’est facile sur le papier. Mais ce ne sont pas les meilleurs terrains, ça peut être compliqué. Il fallait marquer et on est content de se qualifier pour le prochain tour », a régi Milik sur Eurosport.

Après avoir conclu l’année 2021 par quatre matchs sans défaite, l’OM entame 2022 avec cette qualification pour les 8es de finale de la Coupe de France. Les partenaires de Mattéo Guendouzi, encore très actif dans l’entrejeu, connaîtront mardi leur adversaire au tour suivant. Le tirage au sort est prévu avant le derby du Nord entre Lens et Lille, qui conclura ces 16es de finale.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lOM #laissé #aucune #chance #Chauvigny

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)