Crise sanitaire oblige, tous les clubs de football se sont retrouvés pris dans une crise financière. Entre des problèmes de droits TV (notamment en France) et des stades vides, le manque à gagner est énorme. Depuis des mois, les estimations des pertes pour certains grands d’Europe font d’ailleurs froid dans le dos. En coulisses, chaque club s’active donc pour tenter de limiter la casse.

La suite après cette publicité

Et bien souvent, ça passe par des baisses de salaire. Mais à l’Olympique Lyonnais, c’est un accord inédit qui vient d’être officialisé. Les Gones ont ainsi réussi à convaincre leurs joueurs et leurs joueuses d’investir une partie de leur salaire dans les actions d’OL groupe.

Le communiqué :

Face à la crise, OL Groupe met en place une mesure novatrice pour ses groupes professionnels. Compte tenu des circonstances économiques très graves qui touchent l’ensemble du football français :
 

  • à la suite de l’arrêt par l’Etat et/ou la LFP des compétitions L1/L2 au cours de l’exercice 19/20,
     
  • et de la décision, toujours par l’Etat, de laisser l’industrie du sport dans l’incertitude sur la fin des matches à huis clos, pénalisant encore plus les clubs propriétaires de leur stade comme l’OL,

l’Olympique Lyonnais informe avoir proposé une mesure novatrice permettant à l’ensemble des acteurs sportifs (joueurs, joueuses, staffs, encadrement) d’investir au côté de tous les actionnaires dans le projet d’OL Groupe.De nombreuses réunions ont été organisées ces trois dernières semaines et la direction générale de l’OL a trouvé un accord avec une partie des acteurs de ses groupes professionnels, aussi bien féminin que masculin, qui aboutit, comme cela leur avait été proposé, à une conversion en actions d’OL Groupe d’une partie de leur rémunération, représentant entre 5 et 25 % du salaire, et ce à partir du mois de février et pouvant aller jusqu’au mois de juin 2021. L’Olympique Lyonnais est satisfait d’avoir trouvé un accord avec les acteurs sportifs et tient à remercier particulièrement tous ceux qui spontanément ont accepté ce principe, qui, à ce jour, représentent déjà 50 % des effectifs démontrant ainsi un élan collectif et l’excellent état d’esprit qui règne au sein du club. L’équipe féminine et un certain nombre d’entre eux avaient déjà participé à la réduction des salaires pendant le premier confinement. Le Conseil d’Administration d’OL Groupe tient à remercier particulièrement les joueuses, joueurs et staff des deux équipes d’avoir participé à l’opération mise en place qui n’aura pas d’effet dilutif significatif et espère une adhésion encore plus importante, voire systématique, de la part de ses effectifs professionnels dans les jours et les semaines à venir.

Footmercato