Soir de fête à Bondoufle, au Stade Robert-Bobin, où Linas-Monthléry, club de Régional 1, recevait le Paris SG, champion de France en titre. Les hommes de Thomas Tuchel n’ont pas fait de détail, s’imposant largement au terme d’un match sérieux à défaut d’être exceptionnel (6-0). Ce sérieux et cette application, leurs adversaires du soir les ont appréciés, à l’image du capitaine Johan Roca, passé par le centre de formation parisien.

« C’était impressionnant de jouer contre une équipe de stars. Même s’il n’y avait pas tout le monde, on a vu la différence et senti le fossé entre eux et nous. On les a regardés dans les yeux, mais on souffrait. C’est dur physiquement, tactiquement, techniquement. Tout ce qu’ils font, c’est juste. Avec le penalty raté, c’était dur mentalement de rentrer à la mi-temps à (2-0) alors qu’on aurait pu faire (1-1). Après, le match, on l’aurait perdu, on ne va pas se mentir. Bravo au PSG, ils nous ont respectés. On a pris beaucoup de plaisir », a-t-il confié.

Beaucoup de maillots et la part de la recette

Le milieu de terrain, reparti avec le maillot d’Edinson Cavani – « un grand monsieur, le meilleur buteur de l’histoire du club, c’est quelque chose quand même », glissait un autre joueur de Linas-Montlhéry – avait le sourire aux lèvres malgré la correction. Un sentiment partagé par bon nombre de ses partenaires, qui attendaient avec impatience de récupérer un maillot de leurs idoles dans les couloirs du vestiaire une fois le coup de sifflet final donné, mais aussi les supporters, membres du club et les ramasseurs de balle, jeunes licenciés du club. Stéphane Cabrelli, le coach, supporter déclaré du PSG, ne boudait pas non plus son plaisir face aux journalistes.

« C’était une soirée extraordinaire pour tout le monde, pour nous, pour le public, pour les petits qui étaient là ce soir (dimanche) et qui n’ont pas forcément la chance de pouvoir aller au Parc des Princes. Et puis, c’était le PSG en face, une grande équipe, avec Cavani, quand même. C’était une soirée extraordinaire et elle restera gravée dans nos mémoires », a-t-il apprécié, avouant avoir lui aussi récupéré un maillot, celui de Marco Verratti, et échangé quelques mots avec Thomas Tuchel. Un superbe souvenir pour Linas-Montlhéry, qui aura également vu le PSG lui laisser sa part de la recette (14 987 spectateurs, guichets fermés). Respect.

Source de l’article, Alexis Pereira 2020-01-06 01:00:59

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link