Selon Les Echos, la LFP a retenu quatre fonds pour investir dans sa future société commerciale. La société britannique CVC, qui a déjà conclu un accord avec la Liga, fait partie des candidats.

Mi-janvier, la loi permettant la création de la société commerciale de la Ligue Professionnelle de Football doit être définitivement adoptée par le Sénat. En attendant cette échéance, la LFP avance sur les contours de cette société commerciale qui visera à commercialiser elle-même les prochains droits TV. Comme indiqué par RMC Sport le 14 décembre, la LFP avait sélectionné environ 25 fonds à qui elle avait envoyé un document de 130 pages pour vendre le foot français. Les dirigeants de la LFP, épaulés par la banque Lazard, CenterView et le cabinet Darrois, ont ensuite étudié ces offres des fonds intéressés.

CVC déjà impliqué dans la Liga

Selon Les Echos ce mercredi, quatre investisseurs ont été retenus avant le choix final. La société britannique CVC, qui a par ailleurs contracté un accord avec la Liga pour investir dans le football espagnol, Oaktree, impliqué dans le capital de Caen, Silver Lake, qui détient 10% de Manchester City, et Hellman & Friedman, qui a investi dans la F1, sont les fonds sélectionnés par l’instance dirigée par Vincent Labrune. Les trois derniers fonds sont Américains.

Toujours selon Les Echos, CVC et Oaktree seraient prêts à injecter 1,5 milliard d’euros dans la société commerciale de la LFP. En échange d’un pourcentage du capital. Il serait de 12 à 13,5% selon les offres des fonds.

« Si à court terme on n’est pas capable de rentrer de l’argent frais dans les caisses pour nous sauver, rebondir, le championnat de France deviendra le championnat de Slovénie, avec tout le respect que j’ai pour nos camarades de Ljubljana », avait lâché Vincent Labrune devant le Sénat. Un spectre qui semble s’éloigner pour le football français avec cette importante rentrée d’argent en perspective.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #quatre #fonds #encore #lice

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)