Hugo Lloris est apparu très ému lors d’une interview donnée à Téléfoot à l’occasion de la fin de sa carrière internationale. Le champion du monde 2018 a été très touché par les messages de ses proches et coéquipiers.

D’ordinaire pudique et réservé, Hugo Lloris a pour une fois fendu l’armure. Lors d’une interview diffusée ce dimanche par Téléfoot, une semaine après l’annonce de sa retraite internationale à 36 ans, le portier français est apparu très ému. Les témoignages de ses amis et (désormais) anciens coéquipiers en sélection, comme Olivier Giroud et Paul Pogba, et de sa famille à l’image de son père Luc, l’ont beaucoup touché, le poussant même à verser quelques larmes.

« Ce n’est pas rien, il y a un petit moment où les larmes me montent. Je sais que ça va me manquer, mais je n’ai aucun regret. Je l’avais au fond de moi depuis presque six mois. J’en ai véritablement parlé à mon frère après la finale du Mondial. C’était difficile de l’annoncer au coach (Didier Deschamps), j’ai tellement d’estime et de respect pour lui. Il va aussi me manquer, comme le staff et les joueurs », a-t-il confié.

Lloris a deux noms en tête pour le capitanat

« Vous avez réussi à faire parler mon père (sourire). J’ai grandi à travers la pudeur, c’est ce qui caractérise un peu notre famille. Derrière la réussite d’un sportif, il y a des gens importants. Mon père a toujours été une source d’inspiration. Je vais pouvoir passer un peu plus de temps auprès de ma famille », a-t-il ajouté, très touché.

Détenteur du plus grand nombre de sélections (145) et capitaine des champions du monde 2018, le gardien des Spurs a annoncé lundi tirer un trait sur les Bleus, laissant derrière lui l’image d’un leader fiable à la longévité record. Lancé en 2008 par Raymond Domenech, désigné capitaine par Laurent Blanc en 2010 après le fiasco de Knysna, il a participé à sept grands tournois internationaux, avec à la clé trois finales : celles perdues à l’Euro 2016 et au dernier Mondial au Qatar, et celle remportée en Russie.

Samedi, c’est Steve Mandanda, lui aussi champion du monde 2018 et vice-champion en 2022, qui a officialisé à 37 ans la fin de son aventure avec les Bleus. Avec ces deux départs, un boulevard semble s’ouvrir pour Mike Maignan, 27 ans, forfait pour le dernier Mondial et toujours bloqué à l’infirmerie de l’AC Milan. Alphonse Areola (29 ans, West Ham), Alban Lafont (23 ans, FC Nantes), Illan Meslier (22 ans, Leeds) ou encore Brice Samba (28 ans, Lens) peuvent aussi espérer avoir un rôle à jouer.

Et pour le capitanat ? Lloris a sa petite idée, comme il l’a confié à Téléfoot : « Un joueur comme Raphaël (Varane) peut prétendre à ce capitanat. Et il y a un joueur qui monte en puissance à tous les niveaux, c’est Kylian (Mbappé), il a commencé à prendre un nouveau rôle sur et en-dehors du terrain, on a besoin de ça dans une équipe et un collectif. On sera à fond derrière quel que soit le choix. »





Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #larmes #Lloris #touché #par #les #messages #ses #proches #pour #retraite #internationale

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)