Les joueurs de Bournemouth ont pris la décision d’arrêter de mettre un genou à terre. Selon eux, ce geste de soutien au mouvement Black Lives Matter “n’a plus le même effet”.

Les joueurs avaient pris l’habitude de faire ce geste en début de match depuis plusieurs mois, Bournemouth arrêtera désormais de mettre un genou à terre. Selon le capitaine de l’équipe sixième de la Championship, Steve Cook, le geste a “fait son temps” dans la lutte contre le racisme et la discrimination car cela n’aurait plus l’effet qu’il avait à l’origine.

Cette action avait été mise en place avant les matchs en réaction au mouvement Black Lives Matter. Depuis tous les matchs de Premier League et de la Ligue anglaise ont repris cette habitude à partir de la reprise du football après l’arrêt du coronavirus en juin.

Cook souhaite “des actions plutôt que des mots ou des gestes”

“Combattre toutes les formes de discrimination et créer une société égalitaire et inclusive est quelque chose qui nous passionne”, a déclaré le joueur de D2 anglaise dans un communiqué du club avant le match de championnat de samedi contre les Queens Park Rangers. “Mais cela se définit par bien plus qu’un geste, qui, selon nous, a suivi son cours et n’a plus l’effet qu’il avait fait il y a huit mois” ajoute Steve Cook, qui pourrait avoir comme nouvel entraineur Thierry Henry.

“En tant que footballeurs et modèles, nous voulons continuer d’influencer le changement de manière positive, mais nous avons également besoin du soutien, des instances dirigeantes et des plateformes de médias sociaux, en particulier et voulons voir des actions plutôt que des mots ou des gestes “, conclue le joueur de 29 ans.

L’attaquant de Crystal Palace, Wilfried Zaha, a récemment déclaré que se prendre un genou avant les matches était “dégradant”, tandis que l’équipe du championnat Brentford a décidé la semaine dernière qu’elle arrêterait de faire le geste et chercherait de nouvelles façons de soutenir l’égalité raciale.

Source de l’article, 2021-02-20 18:31:01