PSG-OM: Neymar et Alvaro en visioconférence

Deux semaines et demie après PSG-OM (0-1) et ses nombreux incidents, le dossier de Neymar et Alvaro Gonzalez est au programme de la commission de discipline de la LFP ce mercredi. Le Brésilien et l’Espagnol seront auditionnés en visioconférence ce mercredi à 17h, par la commission de discipline. Ils seront accompagnés de leur traducteur respectif et des avocats de chaque club, notamment. Les deux joueurs avaient été entendus par l’instructeur en fin de semaine dernière.

La Ligue très embarrassée

Le dossier est délicat pour la Ligue, très embarrassée pour plusieurs raisons. C’est une affaire à forte résonance, car elle concerne les deux clubs les plus médiatisés de France, dont une star mondiale, Neymar. La volonté est de ne pas faire de hiérarchie dans la gravité des actes et des insultes, entre homophobie et racisme, si ces accusations sont avérées. La difficulté est de vérifier les insultes et d’avoir une certitude sur la teneur des propos.

Peu de certitudes sur la teneur des insultes

De source proche de l’OM, on affirme que, dans le dossier d’instruction, les insultes d’Alvaro demeureraient assez floues et compliquées à décrypter. Le PSG veut démontrer qu’Alvaro a employé le terme “mono” de mierda. L’OM et le joueur répondent qu’il n’a jamais prononcé ce terme mais plutôt une autre insulte.

Lors de son audition avec l’instructeur, Alvaro a clamé avec véhémence qu’il n’a jamais prononcé la moindre insulte raciste. Très ému, il avait déjà juré à ses dirigeants et aux supporters marseillais qu’il n’avait jamais proféré d’insultes racistes, comme révélé par RMC Sport mercredi dernier.

Concernant Neymar, l’insulte envers Hiroki Sakaï, que RMC Sport a pu visionner, est également assez floue. Difficile d’affirmer à 100% que le Brésilien traitre le Japonais de “Chinois de merde”. L’OM pourrait se servir de cette vidéo pour démontrer qu’on ne peut avoir aucune certitude en matière de lecture labiale et que c’est une question d’interprétations et de batailles d’experts.

Dans l’entourage du club olympien, on affirme d’autre part que l’insulte homophobe proférée par Neymar serait en revanche plus claire à distinguer, dans les vidéos fournies à l’instructeur. Les deux joueurs ont d’ailleurs reconnu auprès de l’instructeur qu’ils se sont copieusement insultés tout au long de la rencontre.

Anxiété dans les deux clubs

Les deux clubs attendent avec anxiété la décision de la commission de discipline. Côté PSG, Thomas Tuchel a peur que Neymar soit sanctionné. “Ce qui m’inquiète le plus, le concernant, c’est son passage devant la commission de discipline”, a reconnu l’Allemand après la victoire à Reims dimanche.

L’OM est convaincu de son côté qu’aucune preuve fiable ne peut permettre une lourde suspension envers Alvaro. Mais le club olympien craint que si Neymar est sanctionné pour insulte homophobe, Alvaro le soit aussi pour équilibrer les sanctions. L’OM sait aussi que son défenseur espagnol est toujours aussi affecté voire révolté par ces accusations et cette polémique. Et qu’il vivrait extrêmement mal d’être sanctionné ce mercredi soir.



Source de l’article, 2020-09-29 08:33:01

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link