La suite après cette publicité

Christian Falk est le journaliste allemand qui a sorti en premier la nouvelle du limogeage de Thomas Tuchel sur Bild. Et contrairement aux récentes informations sur l’impact des déclarations de l’entraîneur allemand à Sport 1, il explique que celles-ci ont fait du tort à Tuchel. Déjà parce qu’elles n’auraient pas du être publiées. Décontenancé hier soir lorsqu’il a été interrogé sur le sujet par Canal Plus, Tuchel avait déclaré : « je ne pense pas que je dis ça comme ça. J’ai donné une interview en vidéo pour un reportage sur les entraîneurs allemands. C’est mal traduit, je n’ai pas dit ça. »

Puis en conférence de presse, il a précisé. « Au début, je dois le dire, j’ai donné une interview vidéo avec un journaliste qui a dit qu’il faisait quelque chose pour les entraîneurs allemands. (…) Ce n’était pas autorisé. Je n’ai pas donné mon autorisation pour ça. C’était une blague en Allemand, la traduction n’est pas correcte. On ne peut pas expliquer ça en traduisant mot à mot. C’était une blague. Ce n’est pas autorisé (de faire cela, ndlr) et ce n’est pas comme ça que ça se passe. » Christian Falk, dans un live sur Bild, a expliqué que Tuchel s’était effectivement fait avoir par Sport 1 et que la parution de ses déclarations ont depuis été interdites (l’article a été retiré sur le site allemand). Sport 1 n’aurait pas résisté à l’envie de publier les déclarations étonnantes de Tuchel et a peut-être joué un rôle dans le limogeage du coach allemand…

Footmercato

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link