Encore buteur ce samedi face à Saint-Etienne (3-1) lors de la 4e journée de Ligue 1, Cengiz Ünder a réalisé quatre premiers matchs intéressants dans son apport offensif avec l’OM. En attendant la concurrence de Pol Lirola pour le rôle de piston droit, l’international turc a marqué des points.

C’est un pari qui pourrait s’avérer gagnant. Lors des quatre premières journées de Ligue 1, Jorge Sampaoli a toujours aligné Cengiz Ünder sur le côté droit de son animation offensive. La recrue a déjà rendu la confiance accordée par le technicien argentin, avec trois trois buts inscrits depuis le début de la saison en championnat. Ce samedi soir, au Vélodrome, l’international turc de 24 ans a signé le but du break face à Saint-Etienne (3-1), pour la première victoire de la saison à domicile pour les Phocéens. Il avait trouvé le chemin des filets aussi pour ouvrir le score face à Bordeaux (2-2), mais aussi pour relancer son équipe lors de la victoire à Montpellier (3-2), en inscrivant le but du 2-1.

Premier buteur de la saison, Ünder avait juste eu à terminer l’action après un joli travail sur le côté de Konrad De la Fuente, l’autre ailier recruté cet été et très utilisé par Jorge Sampaoli en ce début de saison. Comme le rapporte Opta, Ünder est seulement le troisième joueur de l’OM, au cours des dix dernières années, à avoir inscrit au moins trois buts lors des quatre premières journées du championnat. Seuls Dimitri Payet en 2013 et Mario Balotelli en 2019 avaient fait aussi bien.

Ünder décisif sur les trois buts face à Saint-Etienne

A Bordeaux, Ünder avait aussi surgi après un gros travail sur l’autre aile de Konrad De la Fuente, qui avait servi ensuite Gerson. Face aux Verts, il n’a eu besoin de personne pour marquer, enroulant parfaitement sa frappe du pied gauche pour tromper Etienne Green. Mieux, il a été impliqué sur les trois buts, pour un OM qui a encore montré un visage très offensif devant un public bouillant. « Nous avons très bien joué, nous avons beaucoup attaqué, s’est félicité Sampaoli en conférence de presse. C’est l’objectif et le modèle de jeu que l’on aime. Nous nous devons de respecter la tradition de ce club. Il doit retrouver la grandeur qu’il mérite. Et cette philosophie est l’unique manière de donner de la joie aux gens. »

Prêté une saison à l’OM par l’AS Rome avec option d’achat, Ünder montre surtout une activité intéressante sur son aile. Son bilan comptable avec l’OM est déjà supérieur à celui affiché avec Leicester la saison dernière, où il avait planté deux buts en 19 matchs, et où il n’était qu’une solution de rechange.

La concurrence possible de Lirola

Ces dernières saisons, Ünder a connu aussi plusieurs blessures, obligeant Pablo Longoria à prendre une sorte de pari avec lui, pour un joueur qui avait surtout montré ses qualités à ses débuts avec Basaksehir mais aussi lors de sa première saison en Italie. Son association avec De la Fuente, dans le système si particulier en 3-2-4-1 de Sampaoli, semble en tout cas très prometteuse. En attendant le retour d’Arkadiusz Milik, la position axiale de Dimitri Payet convient bien aux deux ailiers, avec un milieu solide derrière, composé de Gerson et Mattéo Guendouzi face à l’ASSE.

Très remuant et pas avare en efforts, Ünder accapare aussi les ballons, et est capable de provoquer ensuite en dribble pour créer des situations dangereuses. Face à Nice, où l’OM était mené 1-0 jusqu’à l’interruption du match à la 78e, De la Fuente avait été laissé sur le banc, au profit de Luis Henrique. Le rendement de Ünder s’en est aussi ressenti. En fin de saison dernière, Jorge Sampaoli faisait confiance à Pol Lirola en tant que piston droit. Revenu ces derniers jours à l’OM où il a signé un contrat de cinq ans, l’Espagnol était l’une des priorités du mercato. La participation en Ligue Europa imposera peut-être un roulement entre les deux joueurs, même si l’ancien joueur de la Fiorentina a une vocation plus défensive.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #débuts #canons #virevoltant #Cengiz #Ünder

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)