Une étude publiée par l’Observatoire du football CIES révèle que la Ligue 1 n’est que 22e d’un classement recensant les courses à haute intensité dans les différents championnats.

L’étude n’est guère flatteuse pour le football français. D’après un classement établi par la société parisienne SkillCorner, dévoilé par l’Observatoire du football CIES et repéré par nos confrères de Ouest-France, la Ligue 1 n’est que 22e (sur 28) d’un classement recensant les courses à haute intensité dans les différents championnats internationaux.

Dans notre très chère Ligue des talents, 7,08% des courses sont effectuées à haute intensité (à une vitesse supérieure à 19,8 km/h) par rapport à la distance totale parcourue par un joueur au cours d’un match. Une proportion qui place la Ligue 1 assez largement derrière les gros championnats européens, puisque la Premier League (1ère), la Liga (3e) et la Serie A (9e) sont toutes les trois dans le top 10, tandis que la Bundesliga (15e) est un peu plus à la traîne. A noter également les surprenantes places de la D1 polonaise ou de la D1 tchèque, respectivement 2e et 4e d’un classement fermé par la MLS.

Mais ce qui interpelle, c’est surtout que la Ligue 1 est classée derrière des championnats… de seconde division. Ainsi, les joueurs de D2 anglaise (7e), de D2 espagnole (10e) ou de D2 allemande parcourent plus de distance à haute intensité que ceux de l’élite française. La Ligue 2, de son côté, est sur les talons de sa grande soeur et se situe à la 24e place de ce classement.

La Juve seul cador européen dans le top 20

Dans le détail, Leeds est l’équipe au monde que l’on peut considérer comme la plus intense, puisque 9,63% des 10,4 km parcourus en moyenne par les hommes de Marcelo Bielsa à chaque match le sont à haute intensité. Pour trouver trace d’une équipe française dans ce classement des clubs, il faut descendre à la 19e place, occupée par une formation… de Ligue 2, les Chamois Niortais. L’Olympique Lyonnais, 26e, est l’unique représentant de la Ligue 1 dans le top 30.

Ce classement est cependant à relativiser et peut difficilement être considéré comme un révélateur du niveau d’un championnat puisque, mise à part la Juventus Turin, aucun cador européen n’occupe l’une des 20 premières positions.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #courses #haute #intensité #moins #nombreuses #Ligue #quen #allemande #italienne #espagnole

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)