Quand il a marqué son premier but avec Rennes la saison dernière, Eduardo Camavinga avait d’abord réservé sa célébration pour un homme: Mathieu Le Scornet. C’était le 15 décembre 2019 lors d’un déplacement à Lyon (0-1). Moins d’un an plus tard, le prodige rennais figure dans le groupe de l’équipe de France qui se déplace en Suède, samedi (20h45) avant de recevoir la Croatie, mardi au Stade de France. 

A 17 ans, Camavinga pourrait devenir le plus jeune joueur à porter le maillot des Bleus depuis 1914. Une ascension vertigineuse pour celui qui a rejoint Rennes à 10 ans sous l’insistance, donc, de Mathieu le Scornet, formateur au sein du club breton à l’époque et désormais adjoint de Julien Stéphan, entraîneur. Alors joueur de Fougères, à 50 kilomètres de Rennes, Camavinga avait tapé dans l’oeil du technicien lors d’un match perdu face à son équipe face aux jeunes Rennais.

Sept ans plus tard seulement, le chemin parcouru est une folie. “C’est incroyable pour lui de faire partie de cette équipe, confie Le Scornet à RMC Sport. Pour nous, le staff du Stade Rennais, c’est une grande joie de voir nos joueurs à ce genre de rassemblement.” Samedi sera comme une rentrée scolaire très précoce en école supérieure pour le bachelier, surdoué habitué à griller les étapes depuis son plus jeune âge. 

Au centre de formation, “Cama” a toujours évolué dans les catégories d’âge supérieures, jusqu’à ce que Stéphan le lance avec les pros en avril 2019, à 16 ans et 5 mois. Le Scornet fut alors l’un de ses relais privilégiés pour cette entrée dans le grand bain. “C’est comme s’il faisait partie de ma famille, confiait le joueur au sujet du formateur, en mai dernier dans un entretien à Ouest-France. Depuis mes 10 ans, il me suit et aujourd’hui encore, je suis avec lui chez les professionnels. (…) Je suis même allé à son mariage! J’avais 14 ans, j’étais en U15. Je me souviens bien de la cérémonie à l’église.”

“Le partage, la joie, la bonne humeur”

Ce jeune invité s’est intégré de la même manière avec les Bleus, sans complexe, sans manque de respect non plus. “C’est toutes les valeurs d’Eduardo, illustre Le Scornet. Il suffit de connaître sa famille. Il a été éduqué dans le partage, dans la joie, dans la bonne humeur. Même si on connaît son passé (il est né dans un camp de réfugiés en Angola alors que sa famille fuyait le Congo Brazzaville, ndlr). Ça n’a pas été si facile. C’est quelqu’un de solaire qui dégage une énergie pour les autres. Ça se passe toujours bien avec beaucoup, car il donne tellement. Dans son approche avec les autres, il est rayonnant et ça fait plaisir à tout le monde.”

Ce côté altruiste se ressent sur le terrain. Poumon de l’entrejeu rennais, Camavinga brille surtout par sa science du placement, son activité défensive et son élégance. “Eduardo a toujours été tourné vers les autres, confirme son ‘protecteur’, ancien joueur du club reconverti dans la formation après une grave blessure. Il préférait souvent faire marquer que marquer lui-même. Le fait est qu’il a été obligé face au but de pouvoir remplir ce rôle-là. Il a travaillé pour et je pense qu’il doit encore développer ce registre là car il aura beaucoup d’occasions.”

Camavinga le scornet iconsport.jpg

Julien Stéphan lui offre de nouvelles conditions le mettant encore plus en évidence offensivement depuis le début de saison. Son numéro 10 sur le dos n’est pas un leurre: il agit plus comme le maestro tactique des Rouge et Noir. Samedi dernier, il s’est même comporté en patron en marquant un but splendide face à Montpellier (2-1) alors que son équipe doutait depuis quelques minutes après l’expulsion de Martin Terrier.

Le coach a revu son système pour favoriser la performance de chacun des joueurs, confirme Le Scornet. Le fait de l’avoir remis un peu plus haut, ça lui ouvre d’autres perspectives. Ce n’est pas forcément nouveau pour nous. Quand il était en jeune, il faisait ça mais aujourd’hui vous pouvez voir l’étendue de ses qualités.” Cela n’a pas échappé à Didier Deschamps, lui aussi sous le charme. A tel point qu’une entrée en jeu lors de l’un des deux prochains matchs des Bleus semble possible. Camavinga aurait alors certainement une pensée pour Mathieu Le Scornet.



Source de l’article, 2020-09-04 03:05:38

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link