Selon des informations du Daily Mail, les clubs de Premier League réfléchissent à une prochaine action commune concernant un boycott des réseaux sociaux. Plusieurs joueurs du championnat anglais ont été victimes d’insultes racistes au cours des dernières semaines.

Face aux nombreux débordements racistes sur les réseaux sociaux, auxquels les joueurs sont souvent confrontés, la Premier League envisage un boycott de ces plateformes d’ici la fin de la saison. Les différents clubs réfléchissent à une action commune pour ne plus utiliser Twitter et Instagram notamment dans une période donnée, afin d’envoyer un signal fort.

Selon des informations du Daily Mail, les équipes de Premier League pensent qu’une telle action enverrait un message symbolique fort d’unité et pourrait augmenter la pression sur les réseaux sociaux. L’idée d’un boycott de ce vendredi 17 heures à 9 heures ce lundi a été lancée par certains clubs, alors que les demi-finales de FA Cup auront lieu ce week-end en parallèle d’une journée de championnat. Rien n’a été définitivement acté à ce jour.

Plusieurs joueurs ont été victimes d’insultes racistes au cours des derniers mois

Néanmoins, la situation est complexe et le boycott paraît plus difficilement réalisable qu’il n’y paraît, avec de nombreux accords commerciaux pour les différentes équipes, liés à la promotion sur les réseaux sociaux. Mais l’espoir existe tout de même que les clubs mettent de telles considérations de côté pour la symbolique du message. La Premier League est confrontée assez régulièrement ces dernières semaines à des joueurs victimes d’insultes racistes sur les réseaux sociaux.

Le Français Anthony Martial en a par exemple été victime à plusieurs reprises. Récemment encore, Heung-min Son ou Raheem Sterling ont eux aussi subi de multiples insultes racistes sur les réseaux sociaux. “Ce que nous ne voulons pas, c’est une situation dans laquelle certains clubs mènent leur propre boycott alors que d’autres ne le feraient pas, a indiqué un dirigeant d’un club anglais au Daily Mail. C’est vraiment tout ou rien. Si chaque club décide de faire une interdiction générale en même temps, au cours de la même période, cela aurait un maximum d’impact possible.”

Source de l’article, 2021-04-13 09:02:08