Les membres des Ultramarines ont déployé plusieurs banderoles dans Bordeaux pour marquer leur opposition au projet mené par Didier Quillot pour le rachat des Girondins.

“Quillot : après le fiasco Mediapro, le fiasco Bordeaux ?”, “Quillot : les supporters n’oublieront jamais ta répression” ou encore “Quillot/Longuépée : même combat”. Les Ultramarines – le principal groupe de supporters bordelais – ont déployé plusieurs banderoles dans Bordeaux pour marquer leur opposition au projet mené par Didier Quillot pour le rachat des Girondins. Ancien patron d’Orange et ex-directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel (LFP), il a déposé une lettre d’intention et fait une offre auprès de la banque Rothschild en vue de reprendre le club bordelais.

Quatre dossiers retenus par Bordeaux

Comme expliqué par RMC Sport, il s’appuie sur un panel d’investisseurs français et anglo-saxons. Son dossier serait jugé “très sérieux”, axé sur une approche très locale avec la volonté de s’appuyer sur d’anciens joueurs des Girondins. Mais son projet ne plaît visiblement pas beaucoup aux Ultramarines. Ils ont placardé d’autres banderoles pour dénoncer ses déclarations positives sur GACP lors du précédent rachat du club et son rôle dans l’affaire Mediapro.

Fin avril, la direction des Girondins a annoncé le retrait de son actionnaire King Street. Le président, Frédéric Longuépée a alors placé le club sous la protection du Tribunal de commerce. Sur le plan sportif, Bordeaux s’est sauvé en terminant à la douzième place de la Ligue 1. Mercredi, Bordeaux et la banque Rothschild & Co ont expliqué avoir retenu quatre dossiers pour la reprise du club.

Source de l’article, 2021-06-05 22:25:53