En mai 2019, Juninho était nommé directeur sportif de l’OL. L’ancien milieu de terrain espérait connaître autant de succès que lors de sa carrière de joueur. Mais sa première année n’a pas été de tout repos, lui qui a beaucoup appris et évolué comme il l’a confié à OLTV ce jeudi. «En un an, le plus grand changement c’est ma relation avec les joueurs. Je peux dire aujourd’hui que j’ai une relation intime avec les joueurs, j’arrive à parler avec tous. J’ai réussi à gagner leur confiance (…) Je suis revenu pour les aider à faire de bons résultats comme par le passé et apporter mon expérience (…) La relation affective est importante. Tu ne mens pas, tu regardes toujours dans les yeux, tu essayes toujours de répondre que ce soit positif ou négatif. Il y a aussi une limite malgré la relation forte. Le plus grand changement est vraiment qu’on a une relation ouverte et professionnelle. Ils savent ce que je pense».

La suite après cette publicité

Les joueurs lyonnais connaissent donc la position des dirigeants rhodaniens sur le mercato. Un sujet qu’a évoqué le directeur sportif. «Je ne peux pas dire 100% de ma volonté. Cette année, on a 38 matches de Ligue 1, 37 à présent. On a aussi la Coupe de France. Notre objectif est de terminer parmi les trois premiers du championnat de France. On rêve toujours d’être champions. On sait que ce sera dur par rapport à Paris. Rennes, Nice, Monaco, Lille ou l’OM sont aussi nos adversaires. Il faut avoir de l’humilité (…) On a 25 joueurs plus trois gardiens avec un match par week-end. Cela ne devrait pas être un problème. Les joueurs doivent s’engager de la même façon. C’est comme ça que j’ai réussi en tant que joueur. Je ne m’arrêtais jamais aux entraînements ou en en match. On ne doit pas lever le pied aux entraînements, même s’il y a un problème. Il faut tout donner».

Aouar, Depay et Dembélé ne partiront pas tous

Puis il a précisé : «Je pense qu’il faut diminuer l’effectif. C’est plutôt des départs pour l’instant (…) Ce n’est pas sûr qu’on aille chercher des joueurs. On cherche plutôt à s’en séparer (…) On a trois arrières à droite et trois à gauche. On ne doit jamais avoir 3 joueurs à ces postes, on doit en avoir deux et faire monter un jeune si jamais il y a un problème. Ce n’est pas une critique pour Rafael, Léo (Dubois) ou Kenny (Tete). Comment peut-on faire jouer tout le monde ? A gauche, nous avons Youssouf (Koné), Marçal, Melvin Bard et Maxwel (Cornet) qui peut jouer à ce poste. On doit trouver un équilibre pour avoir un bon état d’esprit». Enfin, Juninho, qui a précisé que Jeff Reine-Adelaïde resterait, a évoqué les dossiers brûlants. L’occasion de faire connaître la position de l’OL.

«Déjà, ce n’est pas prévu de faire partir Houssem (Aouar), Memphis (Depay) et Moussa (Dembélé) en même temps. Si ça arrivait, on irait chercher des joueurs de même niveau sur le marché. Le départ des trois ensemble n’est pas prévu. Ils attirent le marché. Houssem, il y a des clubs dessus depuis longtemps. Moussa, c’est un vrai buteur. Il n’y a pas beaucoup d’options comme lui sur le marché de joueurs qui vont marquer des buts. Memphis s’était malheureusement blessé. On avait essayé de le prolonger, le président avait tout fait mais il n’a pas voulu discuter à cette période. Dans un an, il sera libre. Si on perd des joueurs de cette qualité, les trois c’est presque impossible, on a déjà des noms pour les remplacer. Des joueurs de même niveau (…). Nous essayons également de faire Facundo Pellistri, qui lui est un jeune joueur et ne fait pas encore partie des grands noms que j’ai évoqué précédemment.» Les supporters de l’OL peuvent être rassurés pour l’instant.



Source de l’article, Dahbia Hattabi 2020-09-03 20:49:56

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link