Radio New Zealand (RNZ) rapporte que la fédération néo-zélandaise de football songe à changer le surnom de son équipe nationale. Les « All Whites (« tout blancs ») pourraient disparaître au profit d’un terme plus inclusif.

Les « All Whites » vivent peut-être leurs derniers instants. D’après des informations de Radio New Zealand, dont L’Équipe se fait l’écho, la fédération néo-zélandaise de football pense très sérieusement à modifier le surnom de son équipe nationale. Le terme, que l’on peut littéralement traduire par « tout blancs » n’est pas jugé assez inclusif.

« Nous sommes en train de travailler avec les acteurs du monde du football et au-delà, pour examiner tous les aspects de notre organisation et nous assurer qu’ils concordent avec le monde actuel », a assuré la New Zealand Football (NZF), dans des propos rapportés ce lundi par RNZ, sans confirmer l’information de la radio néo-zélandaise. « Comme de nombreuses autres instances sportives, NZF a entamé un processus de réflexion autour de l’inclusion culturelle. »

Le sujet fait débat

Le clin d’oeil aux légendaires All Blacks, la sélection néo-zélandaise de rugby, ne passe donc plus et est désormais jugé de mauvais goût. Même si les footballeurs appelés à représenter l’île du Pacifique évoluent en blanc, ils pourraient donc bientôt être contraints de changer de surnom.

Comme le relate RNZ, le sujet fait déjà débat en Nouvelle-Zélande. « Même si ça déplaît à une petite minorité, pour moi, c’est suffisant pour le changer », a par exemple développé Ryan Nelsen, ancien international et joueur en Angleterre (Tottenham, Blackburn). « All Whites est un surnom donné par les supporters, entièrement basé sur la couleur du maillot », répond de son côté le commentateur Jason Pine. « C’est comme les Boston Red Sox. Ils ont des chaussettes rouges. Les All Whites ont des maillots blancs », a-t-il détaillé.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #Whites #bientôt #remplacés #par #surnom #inclusif

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)