Interrogé jeudi sur l’équipe favorite de la CAN (9 janvier-6 février), le sélectionneur marocain Vahid Halilhodzic s’est montré très embarrassé et a soigneusement évité de prononcer le nom de l’Algérie. Sans pour autant nier le statut de favoris des Algériens.

Alors que la CAN débute dans deux semaines au Cameroun (9 janvier-6 février), le sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodzic a été interrogé, à l’occasion de l’annonce de sa sélection, sur le favori de la compétition. La réponse attendue était l’Algérie mais l’entraîneur bosnien a pris toutes les précautions du monde pour éviter la question.

Clairement embarrassé, Vahid Halilhodzic a bégayé quelques secondes avant de se lancer dans une réponses en prenant de grosses pincettes. « Il y a quatre ou cinq équipes de très bons niveaux, avec des joueurs exceptionnels, de classe mondiale. Ce sont des équipes qui peuvent, avec le Maroc, être favorites. Je ne veux pas me prononcer… Ca va créer… Bon, c’est une compétition très élevée », a-t-il d’abord tenté.

« Le plus grand favori, vous le connaissez »

« Il y a beaucoup de bonnes équipes, je pense que vous imaginez lesquelles peuvent être favorites. Ce n’est pas la peine qu’on se répète. Le plus grand favori, vous le connaissez. Mais on est là aussi », a continué Halilhodzic en prenant bien soin de ne pas prononcer le mot « Algérie », pour ne pas raviver l’animosité qui règne entre les deux pays. D’autant plus que les tensions diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie se sont encore un peu plus tendues récemment.

Tenants du titre, vainqueurs de la Coupe Arabe des Nations contre la Tunisie samedi (2-0), l’Algérie s’avance en effet vers la CAN comme grande favorite de la compétition.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lembarras #dHalilhodzic #qui #pas #voulu #désigner #lAlgérie #comme #favorite

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)