William Saliba a comparé les ambiances au stade Vélodrome de Marseille et celle au Tottenham Hotspur Stadium ce dimanche après le derby londonien remporté par son équipe d’Arsenal.

Une énorme boulette de Hugo Lloris en début de rencontre n’aura pas servi à refroidir les supporters de Tottenham ce dimanche lors du derby londonien contre Arsenal en Premier League. Malgré la défaite concédée à domicile par les Spurs (0-2), les fans locaux ont mis de l’ambiance… peut-être un peu trop lorsque l’un d’entre eux a frappé Aaron Ramsdale après la fin du match. Malgré cette chaude atmosphère, William Saliba a gardé un meilleur souvenir du Vélodrome où l’ambiance était encore plus bouillante et plus belle.

« Marseille c’est encore mieux », a estimé le défenseur central face à la presse au terme de cette rencontre qui a permis aux Gunners de prendre huit points d’avance sur Manchester City en tête du classement.

>> Tottenham-Arsenal (0-2)

Saliba n’est pas gêné par la pression

Avant de s’installer cette saison comme un cadre indiscutable de la défense d’Arsenal, William Saliba a marqué les esprits du côté de l’OM en 2021-2022. Prêté en Ligue 1, le central de 21 ans a enchaîné les bonnes prestations avec Marseille et a même été élu meilleur espoir du championnat de France.

Insuffisant pour devancer le PSG pour le titre mais assez pour convaincre Mikel Arteta d’en fait un taulier chez les Gunners et pour persuader Didier Deschamps de le convoquer en équipe de France.

Un passage par l’OM où la ferveur et la pression des supporters lui ont donné une grosse expérience en accéléré. De quoi, presque, le rendre hermétique à la pression en Premier League cette saison.

« Il n’y a pas de pression parce que nous jouons pour cela, a encore lancé le Français quand on l’a relancé sur l’écart creusé par son équipe en tête du classement. C’est mieux d’avoir cette pression parce que tu es en haut plutôt que quand tu es en bas. C’est mieux de continuer comme cela et nous n’avons pas besoin d’avoir de la pression. »

Un gros mois pour les Gunners

Et de conclure avant un gros calendrier qui verra les Londoniens affronter Manchester United, Everton, Brentford et surtout Manchester City à deux reprises (en FA Cup et en Premier League) d’ici la mi-février. Si les partenaires de William Saliba parviennent à tenir leur cadence actuelle en championnat (dix victoires et deux nuls en douze rencontre, ils signeront un gros coup dans la course au titre. Des performances qui ne surprennent pas vraiment le défenseur central tricolore.

« Quand je suis arrivé ici, bien sûr, nous voulions être en tête, mais je n’imaginais pas que nous en serions là en janvier, a conclu l’ancien joueur de Saint-Etienne et de l’OM. Mais après l’été, quand j’ai vu l’équipe et la mentalité, je me suis dit que l’on pouvait faire quelque chose cette saison. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Vélodrome #derby #nord #Londres #Saliba #tranché

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)