Propriété de Mike Ashley depuis 2007, Newcastle est en passe de changer de main. Et de manière assez remarquée. Ces derniers jours, les fans des Magpies s’enflamment avec l’annonce d’un accord entre Ashley et PCP Capital Partners. Une société accompagnée par le Saudi Public Investment FUND, un fonds d’investissement saoudien contrôlé par le prince Mohammed bin Salman. Prêt à tout pour lâcher son bébé, Ashley y serait même allé de sa poche en versant 150 M€ pour faciliter la vente du club.

Au final, Newcastle devrait être vendu autour des 340 M€. Une somme inférieure à ce qu’attendait Ashley, mais la crise du coronavirus est passée par là. Et si certains ont déjà commencé à s’imaginer un Newcastle version saoudienne (bin Salman détiendrait 80% du capital) prêt à faire une razzia sur le mercato, le rachat des Magpies par le fonds d’investissement saoudien fait sérieusement tiquer. La raison ? La réputation de l’Arabie Saoudite concernant le respect des droits de l’homme. Skysports nous apprend en effet qu’Amnesty International a écrit une lettre à la Premier League.

Le contenu a d’ailleurs été divulgué par le média britannique qui a donc relayé les propos de la directrice de l’organisation en Grande-Bretagne, Kate Allen. « Toutes les entreprises doivent se prémunir contre tout lien possible avec des violations des droits de l’homme, et le football anglais n’est pas différent. Nous ne disons pas qui devrait finir par diriger Newcastle United, mais à moins que la Premier League ne s’arrête et examine sérieusement la situation des droits de l’homme en Arabie Saoudite, elle risque de devenir consentante de ceux qui essaient de maquiller avec le sport leurs tristes actions. » Une charge qui n’est pas la seule.

BeIN Sports demande que la vente soit bloquée

De son côté, The Times révèle que beIN Sports est également venu se mêler de cette affaire. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’un des diffuseurs de la Premier League a demandé à la Premier League à ce que le rachat soit bloqué ! Une menace prise très au sérieux par les décideurs du championnat anglais puisque beIN Sports est un poids lourd pour la PL avec un contrat de trois ans d’une valeur de 570 M€ environ. Mais pourquoi le média a-t-il fait cette demande ? Tout simplement parce que beIn Sports n’oublie pas que un fournisseur de satellites appartenant à l’État saoudien retransmet des matchs sur la chaîne pirate beoutQ. De quoi rappeler les fortes tensions existant entre le Qatar et l’Arabie Saoudite.

Et là encore, la Premier League a reçu un courrier sympathique, signé cette fois-ci par le directeur général du groupe de médias beIN Sports, Yousef Al-Obaidly. « Le danger de permettre l’acquisition d’un grand club de Premier League par le gouvernement saoudien ne peut être ignoré étant donné les actions illégales passées et continues du pays et leur impact direct sur les intérêts commerciaux de la Premier League, de ses clubs membres, de ses partenaires de diffusion et du football en général. En tant que partenaire de longue date et grand investisseur en Premier League, nous vous exhortons à examiner attentivement toutes les i-conséquences d’un tel acte. » Ambiance.



Source de l’article, Matthieu Margueritte 2020-04-22 09:16:12

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link