A quelques jours d’accueillir le Paris Saint-Germain dans son stade de la Rabine, Maxime Ray, le président du club de Vannes (N2), s’est dit déçu de devoir limiter ses spectateurs pour cette « grande fête » prévue lundi soir (21h10) en 16es de finale de Coupe de France.

La Coupe de France est une fête. Surtout lorsque l’on s’appelle Vannes, et que l’on est un club amateur de National 2 dans les starting-blocks pour accueillir l’adversaire le plus attendu de la compétition, le Paris Saint-Germain. Alors depuis que la nouvelle d’une jauge de 5 000 spectateurs maximum par enceinte sportive en extérieur est tombée, le petit club breton avait de quoi ressentir un peu de « déception ».

Contacté par Le Parisien suite aux nouvelles mesures de restrictions dans les stades, le président du Vannes olympique club (VOC), Maxime Ray, regrettait de devoir perdre 1 600 spectateurs pour cette « grande fête » prévue lundi (21h10), pour les 16es de finale de la Coupe de France. Et ce pour le tout premier jour de l’application officielle de la jauge par le gouvernement.

Le « match d’une vie »

« On avait déjà dû sacrifier 3000 places du stade pour installer un parcage visiteur et recevoir les 500 supporters du PSG (9 600 places en temps normal) », explique celui qui déplore que cette nouvelle réduction de la capacité représente « une perte d’environ 50 000 euros ». S’il s’attend au « match d’une vie » dans son stade de la Rabine, comme il l’avait expliqué dans l’After Foot sur RMC, le président breton sait que la situation sanitaire va l’obliger à faire quelques choix difficiles.

« Ce qui me gêne le plus, c’est qu’on avait prévu 3 000 places pour les licenciés du club, les sponsors etc. Et 3 000 autres pour le grand public, précise Maxime Ray avant de recevoir le tenant du titre. C’est vraiment quelque chose auquel je tenais, pour que cette fête soit ouverte à tous les Vannetais. On avait déjà des engagements. On va chercher de l’espace là où on peut avec une logique de partage de cet événement. »

Romain Daveau Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #président #Vannes #déçu #par #jauge #pour #venue #PSG

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)