Auteur d’un doublé décisif, Seko Fofana a marqué un premier but controversé entre Lens et Lille ce mardi en 16e de finale de Coupe de France (2-2, 4-3 t.a.b). Cette réduction de l’écart n’était en effet peut-être pas valable, une touche ayant été jouée par les Sang et Or… alors que l’arbitre assistant avait indiqué l’inverse.

Ce Lens-Lille de Coupe de France, aussi indécis et fort en émotions a-t-il été, a également offert ce mardi de petites polémiques. Sur la présence massée des 5.000 supporters lensois, mais aussi sur le premier but du RCL. Une réduction de l’écart qui aurait effectivement pu ne pas être validée par l’arbitre central.

À la 67e minute de jeu, Corentin Jean joue rapidement une touche dans son camp. Le RC Lens file en contre-attaque et quelques instants plus tard, Seko Fofana trompe Grbic d’une frappe instinctive dans la surface. Le capitaine lensois s’offrira même un doublé dans le temps additionnel pour arracher une séance de tirs au but salvatrice.

L'arbitre de touche lève son drapeau en faveur du LOSC... mais Corentin Jean remet rapidement le ballon en jeu.
L’arbitre de touche lève son drapeau en faveur du LOSC… mais Corentin Jean remet rapidement le ballon en jeu. © capture Eurosport

M.Delajod ne regarde pas son arbitre de touche

Mais au départ de l’action de ce premier but, on distingue clairement le drapeau de l’arbitre de touche pointé en direction du camp lensois, et donc en faveur du LOSC. Willy Delajod ne regarde pas en sa direction et laisse le jeu se poursuivre. À ce stade de la compétition, il n’y a pas de VAR, et l’homme en noir ne peut donc pas revenir sur sa décision.

Une confiance absolue en son propre jugement, ou un oubli de sa part? Pour rappel, l’arbitre central est le seul décisionnaire. Ici, il a déjugé de fait son arbitre de touche, consciemment ou non, pour le plus grand malheur des supporters lillois. Et comme un symbole, Seko Fofana a également inscrit le tir au but décisif dans la qualification du RC Lens. Comme pour enfoncer le couteau dans la plaie.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #premier #Fofana #auraitil #dû #être #refusé

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)