Présent à Nice ce samedi pour l’assemblée générale de la Fédération française de football, Noël Le Graët n’a pas voulu s’attarder sur l’avenir de Didier Deschamps, dont le contrat court jusqu’à la Coupe du monde 2022. Il a aussi botté en touche sur Zinedine Zidane.

Qui sera le sélectionneur des Bleus en 2023 ? En poste depuis 2012, Didier Deschamps a un contrat qui court jusqu’à la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre). Pour la suite, rien n’a encore été tranché. « Je ne sais pas si je resterai après la prochaine Coupe du monde et je ne m’en préoccupe pas. Continuer est une possibilité, ça l’a toujours été. Je ne me suis jamais soucié du lendemain. Le contrat le plus important pour moi, c’est le contrat de confiance que j’ai avec mon président », expliquait Deschamps il y a quelques mois sur RMC dans l’émission Rothen s’enflamme.

Il va voir Deschamps en juillet

Interrogé à ce sujet ce samedi en conférence de presse, à l’occasion de l’assemblée générale de la FFF, Noël Le Graët a préféré botter en touche. « Je n’évoquerai aucune prolongation. Est-ce que j’ai fixé un objectif pour le Mondial ? Je veux toujours qu’on soit dans les quatre, tout le temps. C’est valable pour les filles et les garçons. Il faut atteindre les quarts, mais je préfère qu’on fasse mieux », a expliqué le président de la FFF. Dès le mois prochain, il prendra le temps de s’entretenir avec Deschamps, chez lui, à Guingamp. Officiellement, il ne sera pas question de son cas personnel. L’idée sera de revenir sur les derniers résultats décevants des Bleus (deux nuls et deux défaites en juin) et de se tourner vers le Mondial.

« On se voit tout le temps. Je suis à l’aise à Guingamp et j’aime bien passer une journée avec Didier de temps en temps. On va se voir en juillet. D’abord pour la préparation de la Coupe du monde, c’est important. Le Qatar c’est un peu plus compliqué à préparer, on va bien regarder les choses et voir comment la FFF peut s’impliquer encore davantage pour lui rendre service. Il est comme tout homme, il n’aime pas perdre », a indiqué Le Graët, qui a été déçu par le rassemblement de juin.

Evasif sur Zidane

« Ce n’était pas de grande qualité, a-t-il reconnu. On pourrait dire comme argument, mais ça peut être valable pour d’autres pays, que beaucoup de joueurs qui ont joué beaucoup de matchs n’ont pas été à la hauteur de l’événement. C’est une question de fatigue, de blessure, et d’envie aussi peut-être. Mais très franchement, ce serait mieux si la Fifa et l’UEFA se voyaient plus souvent pour l’harmonie du calendrier. Mettre autant de matchs à la fin des championnats n’est pas très raisonnable. Il reste deux matchs en septembre (le 22 contre l’Autriche et le 25 au Danemark), il faudra sortir de la dernière place (en Ligue des nations). »

Si Deschamps n’est pas sûr de rester après le Mondial, un nom revient souvent pour lui succéder : Zinedine Zidane. Libre depuis son départ du Real Madrid, l’ancien maître à jouer des Bleus a récemment été associé au PSG, mais rien n’est fait dans ce dossier et il pourrait toujours être sur le marché dans quelques mois. « Zidane ? Vous calculez loin mais on va peut-être gagner la Coupe du monde. Et dans ce cas-là, Deschamps reviendra à Guingamp passer une journée (sourire) », s’est contenté de réagir Le Graët.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Graët #veut #pas #parler #lavenir #Deschamps #avant #Mondial.. #Zidane

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)