Recruté par le Paris Saint-Germain, Lionel Messi doit encore percevoir de l’argent de la part du FC Barcelone. Selon Sport, le club catalan lui doit toujours 52 millions d’euros.

En mars 2020, au moment de la crise sanitaire, Josep Maria Bartomeu, président du FC Barcelone entre 2014-2020 a obtenu une baisse de salaire des joueurs. Selon Sport, l’ancien président du club catalan aurait promis à ses joueurs de régler la différence une fois l’amélioration de la situation sanitaire.

Le média sportif affirme que le club doit 52 millions d’euros à Lionel Messi. Sport précise bien qu’il s’agit bien de salaire et non de la fameuse prime de fidélité que le Barça devait régler à Messi en juillet, une fois le contrat terminé et qui avait fait couler beauocup d’encre quand la presse généraliste espagnole avait donné les détails du contrat Messi. Les avocats du club et du joueur seraient déjà en train de discuter pour que le paiement est lieu entre la fin d’année 2021 et 2022. Josep Maria Bartomeu, qui a démissionné de son poste de président en octobre 2020, a été remplacé par Joan Laporta.

Le Barça refuse l’accord Liga-CVC

La Liga a décidé de vendre 10% de son capital au fonds d’investissement CVC Capital Partners contre 2,7 milliards d’euros. En accueillant cet actionnaire minoritaire, La Liga renfloue immédiatement ses caisses afin d’aider le football espagnol à affronter la crise économique causée par la pandémie de coronavirus.

Le FC Barcelone, qui est en grande difficulté financière et qui aurait pu recevoir 270 millions d’euros dont 45 pourront être utilisés sur le marché des transferts, a refusé de signer cet accord comme son rival historique le Real Madrid.

En attendant, le championnat d’Espagne reprend ce week-end, le Barça reçoit la Real Sociedad, dimanche 15 août à 20h pour le premier match officiel depuis le départ de Lionel Messi.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Barcelone #doit #toujours #millions #deuros #Messi

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)