La suite après cette publicité

Cette fois, la scène ne se passera pas au Camp Nou, mais au Parc des Princes. Pourtant, les souvenirs de 2017 restent vivaces. Comme il y a quatre ans, le Paris Saint-Germain a largement remporté la manche aller de son huitième de finale contre le FC Barcelone (4-1) et doit désormais valider son ticket pour les quarts. Et si les démons de la remontada ne sont plus aussi tenaces, personne ne les a oubliés. Mais cette fois-ci, les Blaugranas ne donnent plus cette image d’équipe croyant dur comme fer à un retour XXL (ils doivent l’emporter au moins 4-0 pour se qualifier).

« Je ne sais pas si le 4-1 était injuste, mais on a mal joué. On y va pour donner une bonne image du Barça. Vous devez toujours y croire. On y pense depuis le week-end dernier mais on doit le démontrer demain », a déclaré Frenkie De Jong cet après-midi en conférence. Premier de corvée, le milieu de terrain batave a été suivi par son coach et compatriote, Ronald Koeman. Et là aussi, l’espoir est infime, mais il existe pour le technicien hollandais. D’ailleurs, ce dernier a déjà identifié la clé pour que le miracle se produise.

Le Barça veut être plus efficace

« J’espère que ce sera différent. Nous avons un mauvais résultat en notre défaveur. Il y a toujours de la vie. Ça dépend de comment on va débuter le match, l’énergie qu’on va mettre pour les contrarier. Ils ont prouvé qu’ils avaient eu beaucoup d’efficacité à l’aller. Nous sommes une équipe qui va pour gagner sur n’importe quel terrain et on se crée toujours des occasions pour marquer. Si on a de l’efficacité, rien n’est impossible », a-t-il confié, avant d’expliquer toutefois que le scénario de 2021 est très différent que celui de 2017…

« A l’aller, on a eu de bons moments. Le match de coupe (du Roi contre Séville) nous a donné beaucoup de confiance. Mais on ne peut pas comparer le fait de remonter une défaite 2-0 à un 4-1. C’est très compliqué. Le PSG est une équipe très forte qui a de grandes ambitions en Ligue des Champions. Pour faire une remontada, on doit faire un gros match et avoir beaucoup d’efficacité. (…) Il faut démarrer fort, faire notre jeu, se créer des occasions de but. Si on joue le match et qu’après on a la sensation d’avoir fait le maximum pour le gagner, le résultat sera là. Le pire qu’il peut nous arriver, c’est de se dire après le match qu’on n’a pas tout tenté », a-t-il déclaré, avant de conclure.

« Si on pense pouvoir remonter ce handicap, on a besoin de chaque joueur à son meilleur niveau. Leo (Messi) est capable de faire l’un de ses meilleurs matches. C’est un joueur qui peut décider le sort de chaque match à n’importe quel moment. Mais toute l’équipe doit être à son meilleur niveau. (…) Je ne crois pas que Paris a peur de nous. Leur entraîneur, que je connais bien, prépare son équipe de la meilleure manière. Ils savent que ce ne sera pas un match facile. Il y a des circonstance différentes pour faire une remontada. C’est plus facile de le faire à la maison qu’à l’extérieur. On doit faire notre match. On verra ce qu’il va se passer demain. » Aux Parisiens maintenant de réduire à néant les espoirs catalans.

Footmercato