Alors que l’annonce gouvernementale avait indiqué des jauges de 2 000 personnes dans les salles intérieures et de 5 000 pour les stades extérieurs, un amendement adopté devrait permettre d’avoir des pourcentages adaptés à chaque stade ou région. Sacha Houlié, le député à l’origine de cet amendement, a expliqué sa démarche dans l’After.

Un espoir pour les clubs français. Alors que les annonces de Jean Castex lundi avaient fait l’effet d’un coup de massue, l’amendement adopté mercredi en commission des lois à l’Assemblée nationale a offert un horizon proche plus lumineux pour le sport français. Cet amendement devrait permettre de modifier dans la loi, sur les nouvelles mesures sanitaires, les jauges qui avaient été annoncées à 2 000 personnes en intérieur et 5 000 personnes en extérieur.

>> Les podcasts de l’After

Présent dans l’After, le député LREM, Sacha Houlié, à l’origine de cet amendement, a expliqué que la volonté était d’avoir des jauges plus adaptées, en fonction des capacités d’accueil des stades. Le taux d’incidence par région pourrait également intervenir. Le député s’est toutefois refusé à annoncer un pourcentage de jauge définitif.

>> Le sport face au coronavirus; les infos en direct

« Il faut organiser ça avec les clubs. Est-ce qu’on peut financièrement assurer un équilibre économique avec la moitié des spectateurs dans les stades ? Dans ce cas-là une jauge à 50%, c’est une très bonne idée, a appuyé Houlié. 50% au Vélodrome, c’est presque 30 000 personnes. Ça veut dire qu’on n’éteint pas toute la vie sportive. 50% à Bordeaux, c’est déjà 20 000 personnes et ça veut dire qu’il y a beaucoup de gens qui peuvent assister à une compétition. Sur un match contre l’OM, ce sera évidemment une déception pour beaucoup de gens. Mais 20 000 personnes à Bordeaux en temps normal je crois que c’est une affluence moyenne (24 500 en moyenne à Bordeaux sur la première partie de saison) donc on n’est pas sur du punitif et on pourra éloigner tout le monde. »

Une loi adoptée au plus tard le 15 janvier

Un amendement avec pour objectif d’apporter du bon sens sur ces mesures de jauges et de ne pas faire peser trop de contraintes sur les clubs et spectateurs : « On a pris une décision qui est fondamentale, qui est de maintenir les activités sportives et culturelles. On doit organiser ce maintien avec le moins de contraintes pour les personnes qui ont respectées les règles, c’est-à-dire qui se sont faites vacciner et qui sont prêtes à lutter efficacement contre le virus. »

La loi et cet amendement sur les enceintes sportives et les salles de spectacle ont désormais un calendrier précis pour leur adoption : « La loi sera définitivement adoptée, soit si le Sénat et l’Assemblée se mettent d’accord. Ça peut arriver d’ici la fin de la première semaine de janvier. S’il n’y a pas d’accord, dans le cadre du dernier mot donné à l’Assemblée, elle sera votée entre le 8 et 15 janvier. Elle sera effective au plus tard le 15 janvier, date à laquelle le parlement aura définitivement voté et le président aura promulgué la loi. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #député #lorigine #lamendement #explique #les #jauges #adaptées #dans #les #stades

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)