Furieux contre une décision arbitrale en lien avec la vidéo (VAR) lors de Ghana-Uruguay, José Maria Gimenez a complètement craqué après la rencontre, au point de donner un coup de coude à un officiel de la FIFA.

Il a dégoupillé comme Edinson Cavani, mais son coup de sang peut lui coûter très cher. Au coup de sifflet final de la victoire 2-0 de l’Uruguay contre le Ghana, qui a toutefois acté l’élimination de la Celeste de la Coupe du monde 2022 pour seulement un petit but manquant, José Maria Gimenez s’est rué vers l’arbitre Daniel Siebert. Fou de rage, le défenseur uruguayen s’est permis d’attraper de façon virulente l’un des juges de touche. Puis, sans doute non-intentionnellement, son coude est parti dans la tête d’un des officiels de la FIFA, qui s’avère être le directeur des compétitions, selon Fox Sports.

Une « agression » contre un officiel, l’infraction la plus durement punie

Ce n’est pas tout. Face à une caméra au bord du terrain, José Maria Gimenez s’est lâché: « Bande de voleurs, ils sont tous une bande de voleurs, ces fils de p***. Oui, enregistrez-moi, ni*** vos mères ».

Le joueur de 27 ans, cadre de l’Atlético de Madrid, n’a semble-t-il pas digéré que l’arbitre n’ait pas accordé de penalty à son équipe en seconde période, malgré l’utilisation de l’assistance vidéo (VAR).

Ce comportement pourrait aboutir à l’ouverture d’une procédure disciplinaire de la FIFA. En théorie, selon le code disciplinaire de la FIFA, José Maria Gimenez risque très gros. S’il est considéré que le coup de coude contre le dirigeant de l’instance représente une agression, le joueur s’expose à une énorme sanction. Le code disciplinaire de la FIFA prévoit en effet, dans son article 12.1, « au moins 15 matchs ou une durée appropriée pour une agression (coup de poing, coup de coude, coup de tête, coup de pied, morsure, crachat, etc.) à l’encontre d’un officiel de match ». Il s’agit de l’infraction en match la plus durement réprimée pour un joueur.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #craquage #Gimenez #après #GhanaUruguay #qui #pourrait #lui #valoir #matchs #suspension

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)